Régions Ouest Bel Abes
 

Quartier Sidi Djilali (Sidi Bel Abbès)

Le bras de fer entre les habitants et des promoteurs privés se durcit

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.07.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les habitants du quartier Sidi Djilali ne décolèrent pas
Les habitants du quartier Sidi Djilali ne décolèrent pas

Les habitants des quartiers dits «S1» et «S2» de Sidi Djilali se sont de nouveau opposés, hier, à l’installation du chantier de construction de logements promotionnels (R+9) sur le terrain vague séparant ces deux îlots d’habitation.

Le bras de fer qui oppose les habitants de ces quartiers à plusieurs promoteurs privés dure, faut-il le rappeler, depuis plusieurs mois et s’est traduit récemment par un mouvement de protestation de rue et la saisine du Premier ministre, Abdelmajid Tebboune, pour l’arrêt des travaux et l’ouverture d’une enquête sur les attributions d’assiettes foncières par l’ex- wali, Mohamed Hattab.

Selon des habitants du quartier «S1», il a fallu l’intervention des services de police, dimanche, pour dissuader l’un des promoteurs de procéder aux travaux de fouilles sur ce terrain qui devait servir d’espace vert pour cette cité et des quartiers avoisinants de Benhamouda. «Depuis l’entame des travaux d’installation de chantier, la tension est palpable au niveau de plusieurs quartiers populeux de Sidi Djilali où les sentiments d’exclusion et d’injustice ne cessent de croître», témoigne un membre du comité de quartier.

Pour les promoteurs privés, l’attribution d’assiettes foncières s’est effectuée selon une procédure légale et l’ensemble des bénéficiaires se sont acquittés des montants dus aux services des Domaines. Face à la colère grandissante des habitants, les services de la wilaya ont mis sur pied une commission composée de plusieurs fonctionnaires, dont le directeur de l’urbanisme et le chef de cabinet du wali, à l’effet de vérifier la conformité de la procédure d’attribution du foncier dans la wilaya.

Les premières conclusions de cette commission ont été remises en début de semaine au nouveau wali, Tahar Hachani. En marge de la session ordinaire de l’APW, M. Hachani nous a précisé, lundi, que ces «conclusions ne sont, pour le moment, pas tout à fait convaincantes». «J’ai demandé aux membres de la commission un complément d’informations afin d’examiner sereinement tous les aspects liés à la gestion du foncier.

Nous ne voulons léser aucune partie, ni les citoyens de Sidi Djilali ni les promoteurs ayant bénéficié de ces terrains. Ceci dit, force reviendra à la loi et aucun dépassement, de toute nature qu’il soit, ne sera admis», a-t-il ajouté, appelant les citoyens de la ville à s’unir et à s’impliquer dans la vie publique pour prévenir les dépassements, nombreux, constatés ici et là.                               

Abdelkrim Mammeri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...