Régions Ouest Bel Abes
 

APC de Sidi Bel Abbès : Le maire tempère les ardeurs de ses détracteurs

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.02.18 | 12h00 Réagissez

La session extraordinaire de l’APC de Sidi Bel Abbès s’est finalement tenue jeudi, après avoir été reportée la veille.

Sept points figurant à l’ordre du jour de cette session ont été adoptés, à savoir : le règlement intérieur, la répartition des postes de vice-président et des commissions permanentes, l’octroi d’une subvention de 3 milliards de centimes au club de football USMBA, une aide financière à l’EPIC Nadif.com et la résiliation d’un groupe scolaire aux torts de l’entreprise H. Khaled.

Le P/APC, Toufik Adda Boudjlal, faisant face depuis son installation à de nombreux «coups de force» de la part de groupes d’intérêts hétéroclites, a fini par faire aboutir tous les points inscrits à l’ordre du jour, soutenu en cela par une forte majorité. «Face aux tentatives de blocage de l’assemblée pour des questions en lien avec la répartition des commissions, le maire a réussi à faire prévaloir l’intérêt général de la collectivité et à le placer au-dessus des considérations personnelles et partisanes», explique Dr Reguig, vice-président de l’APC.

Pour le chef de file du parti de l’Union pour Nahda au sein de l’APC, cette session extraordinaire a surtout permis «la mise en conformité de l’assemblée avec les textes réglementaires et l’adoption du règlement intérieur après un premier report intervenu fin décembre 2017. Il faut savoir que la tutelle avait rejeté les délibérations adoptées lors de la première session de l’APC pour des raisons de procédure.

Et afin de permettre à l’assemblée de se conformer à la loi, la convocation d’une session extraordinaire s’est révélée nécessaire», a-t-il ajouté. Le maire, après adoption des points inscrits à l’ordre du jour, a appelé les élus et responsables de l’APC à accélérer le processus de rattrapage des différentes actions et missions de service public.

Il a rappelé, à ce propos, les actions de réhabilitation engagées, avant même l’installation de l’APC, du réseau d’éclairage public, de la réfection de la voirie et de l’assainissement du patrimoine communal. Interrogés sur la suite à donner aux revendications des associations de quartier de Sidi Djilali, opposés au bétonnage des espaces verts, des élus ont affirmé que la procédure d’annulation des permis de construire attribués à plusieurs promoteurs sera entamée très prochainement.

«Des arrêtés d’annulation seront établis et signifiés aux concernés dans les jours à venir, en application de la décision de justice rendue par le tribunal administratif», a assuré Dr Reguig, pour qui l’intérêt de la ville et de sa population prime sur toutes autres considérations.  

Abdelkrim Mammeri
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...