Régions Sud Actu Sud
 

Ghardaïa : Limogeage du coordinateur de wilaya du parti RND

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 19.06.17 | 12h00 Réagissez

Au regard de toutes les péripéties ayant entouré la désignation au forceps, pour ne pas dire l’imposition de force, envers et contre tous, de la tête de liste du RND lors des dernières élections législatives et la cuisante et cinglante défaite qui en ont découlées, c’était prévisible et même attendu que des sanctions tombent.

En fait, la question n’était pas de savoir s’il y allait y avoir des sanctions, mais quand tomberont-elles ?», résume pour nous un cadre financier, militant du RND de Ghardaïa. Pour un sociologue bien connu sur la place de Ghardaïa, militant de la 1re heure au RND, «c’est une décision juste et salutaire pour le parti au niveau local. Avec l’ancien bureau, dirigé par un tandem d’ex-officiers militaires, c’était la démobilisation totale tant c’était pratiquement la caporalisation à outrance ou la voie de sortie». C’est donc ainsi qu’a été accueilli ce limogeage de l’ancien coordinateur du parti RND Ghardaïa , l’ex-colonel de gendarmerie à la retraite, Aïssa Bazzine qui paie ainsi son indéfectible mais irrationnel soutien à l’autre ex-militaire, l’ex-député Kra Omar Bakir qui, envers et contre tous, a mordicus refusé de céder la tête de liste à Yahia Abbaza , ingénieur de formation et ex-édile de la commune de Ghardaïa, qui finalement, en quittant, bien à contre-cœur les rangs du parti et en se présentant sous une bannière indépendante, sur la liste El Ichrak, a réussi à se faire élire au parlement avec 8901 voix. Ce qui aurait pu valoir et être un siège pour le parti d’Ahmed Ouyahia, si ce n’était l’intransigeance des deux ex-militaires à maintenir l’ex-député comme tête de liste du parti, pourtant décrié par l’immense majorité des militants et surtout des «Azzabas», ces respectés et respectables notables de la communauté Mozabite , par qui tout passe et qui ,eux, ont plébiscité et donnés leurs onctions à Yahia Abbaza. L’absence des deux responsables de la Bérézina du RND à Ghardaïa, (Aïssa Bazzine et Kara Omar Bakir) à la 3e session ordinaire de l’assemblée nationale du RND qui s’est tenue à Zéralda les 9 et 10 juin sous la présidence du secrétaire général du parti, Ahmed Ouyahia, a fini de précipiter la décision de limogeage du 1er et l’exclusion du second du bureau national. Ainsi, en date du 10 juin 2017 sous la référence 21/2017 du 10 juin 2017, une décision signée par Ahmed Ouyahia, le secrétaire général du RND, et portant la signature, la griffe et le cachet humide personnel du secrétaire général du parti (dont nous détenons une copie), porte l’estocade et met fin aux fonctions de Bazzine Aïssa, en tant que coordinateur du RND de la wilaya de Ghardaïa. Il est remplacé derechef par Tahar Krami, membre de l’Assemblée nationale et ex-secrétaire général du RND pour la wilaya de Ghardaïa de 2003 à 2006. « Il n’y avait plus de feed-back avec ces deux-là. La rupture était consommée depuis plus de deux mois. Cette décision du secrétaire général du parti de les éloigner va permettre de ressouder les rangs et de rassembler les militants pour les prochaines échéances, notamment les élections locales, qui approchent à grands pas», nous susurre, un cadre local du RND, qui tient à rester anonyme.

 

Djamel – K.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie