Régions Sud Actu Sud
 

Ghardaïa : 1636 candidats concernés par la session spéciale du Baccalauréat

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.07.17 | 12h10 Réagissez

128 d’entre eux sont scolarisés alors que le reste, soit 1508, sont des candidats libres. Concernés par la session spéciale du baccalauréat qui se déroulera finalement du 13 au 18 juillet, ils concourront tous au chef lieu de wilaya, Ghardaïa, dans quatre grands établissements scolaires, situés sur de grands boulevards et artères de la capitale du M’zab. 

Il s’agit du CEM Abderrahmane Ibn Rostom, situé en plein centre ville de Ghardaïa, à un jet de pierre de la gare routière dite SNTV, du CEM Abdelaziz Tamini et du Lycée Moufdi Zakaria, tous deux situés à Béni Izguène, et du Lycée de Sidi Abbaz, grande agglomération résidentielle, située dans la commune de Bounoura, dans la vallée du M’zab. Les centres d’examen seront encadrés par 8012 fonctionnaires relevant de la direction de l’éducation, dont des cadres et des enseignants. Ces derniers seront pris en charge par la direction de l’éducation en matière d’hébergement et de restauration aux lycées Mohamed Lakhdar Fillali de Hadj Messaoud et au Lycéde de Bouhraoua. 
 
Quant aux candidats scolarisés venant des communes et daïras lointaines, telles El Menéa  et Hassi El Gara, situées à 270 kms au sud du chef lieu de wilaya, ainsi que ceux de Guerrara, (130kms de distance) et de Metlili, (à 45 kms), ils seront pris en charge dans les centres de formation du chef lieu de wilaya. Pour les candidats libres, seuls le transport leur est assuré, la restauration, et éventuellement l’hébergement, sera à leur charge. 
 
Pour rappel, le département de Nouria Benghabrit a indiqué que “le nombre de candidats scolarisés concernés par cette session a atteint 10 082 et celui des candidats libres est de 93 954”.Le nombre total de candidats est  donc de l’ordre de 104 036. La session spéciale du baccalauréat, réservée aux candidats ayant été exclus pour cause de retard, se déroulera finalement du 13 au 18 juillet dans 299 centres répartis à travers le territoire national, avec une journée de repos le 14 juillet. Les résultats sont attendus pour la première semaine du mois prochain.
 
Il faut dire que beaucoup de voix se sont élevés contre la décision de Bouteflika d’organiser une session de rattrapage du baccalauréat 2017 au profit des  candidats recalés pour cause de retard aux épreuves. Décision qualifiée de populiste et unique dans les annales des examens du baccalauréat dans notre pays, elle ouvre, de par le précédent qu’elle charrie, la voie à moult probables contestations tous azimuts. D’ailleurs, nombre de syndicalistes et de parlementaires l’avaient qualifiée d’injuste et d’inappropriée. Selon eux, elle reflète fidèlement l’anarchie généralisée qui caractérise tous les secteurs, car, soutiennent-ils, une telle mesure consacre l’immixtion du pouvoir politique dans tous les domaines à travers des décisions populistes et incongrues qui sont loin, très loin mémé, de la rationalité. 
 
Les sujets déjà parvenus, depuis lundi, aux centres de Ghardaïa sont, nous dit-on, entreposés dans une salle dotée de quatre caméras de surveillance et sous le regard vigilant des services de police, de la Gendarmerie nationale et de la sécurité intérieure. Tout candidat surpris en train de frauder ou de tenter de frauder, sera exclu de l’examen du bac pendant une période de dix ans quand il s’agit de candidat libre et pour cinq ans s’il s’agit de scolarisé. Aucun candidat ne sera admis à entrer dans un centre d’examen après une arrivée tardive. Tout retardataire sera renvoyé manu militari du seuil même de l’entrée de l'établissement. Les candidats qui se présentent après l’heure du début de l’examen seront exclus. 
 
En sus de la présence en force des services de sécurité, et des membres de la protection civile, les quatre établissements choisis pour accueillir les candidats, qui passeront l’examen sous une surveillance accrue,  sont dotés de caméras. Des détecteurs de portables, appareils électroniques et de wifi seront aussi mis à contribution.                                                                    
Djamel –K

Mots-clés

Ghardaïabaccalauréat
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie