Régions Ouest Actu Ouest
 

Béchar

Un responsable de la santé condamné pour «harcèlement sexuel»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 23.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	M. A. 40 ans, chef de service des structures sanitaires à la direction de la santé publique, a été condamné, mercredi dernier, par le tribunal de Béchar, à un an de prison ferme et une amende de 40 000 DA pour «harcèlement sexuel».
M. A. 40 ans, chef de service des structures sanitaires à la...


Le procès s’est déroulé à huis clos en raison du caractère du délit. La plaignante, M. K., une veuve de 50 ans, sage-femme de son état, exerçant dans une structure sanitaire à Béchar Djedid, a porté plainte auprès du tribunal, affirmant que le cadre de la santé lui transmettait des messages de harcèlement par le biais des réseaux sociaux.

Le procureur de la République a ordonné à la police scientifique de procéder à des investigations pour confirmer les preuves des déclarations de la sage-femme, qui ont été matériellement prouvées et présentées au magistrat. Le tribunal n’a pas retenu les circonstances atténuantes plaidées par l’avocat du mis en cause, mais plutôt les circonstances aggravantes, compte tenu de la qualité du responsable incriminé et de ses antécédents judiciaires, qui ne militent pas en sa faveur, toujours dans le domaine du harcèlement sexuel. Les observateurs relèvent que le harcèlement sexuel existe dans plusieurs institutions publiques, mais en raison du caractère tabou qui entoure la nature de ce délit et les scandales familiaux qu’il est susceptible d’entraîner, les femmes qui en sont victimes préfèrent s’abstenir de porter plainte.

M. Nadjah
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie