Régions Ouest Actu Ouest
 

Le massif montagneux de Tissemsilt recouvert de neige

Un éden nommé Ouarsenis

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 06.02.18 | 12h00 Réagissez

Les monts de l’Ouarsenis, situés dans la wilaya voisine de Tissemsilt, à moins de 50 km de Chlef, sont recouverts totalement d’un manteau blanc depuis samedi dernier, devenant ainsi la destination privilégiée des familles chélifiennes en quête de découvertes et d’évasion.

Après chaque chute de neige, des parents accompagnés de leur progéniture se dirigent en masse vers le majestueux massif montagneux dominant les communes de Boucaïd et Bordj Bounaâma, comme nous avons pu le constater samedi dernier. Les visiteurs s’installent des deux côtés de la RN19, goûtant aux plaisirs de ce magnifique paysage naturel, pendant que leurs enfants jouent à se lancer des boules de neige.

D’autres préfèrent se rendre au pied de la montagne, en particulier à Aïn Antar, pour admirer la beauté du site et la nature exceptionnelle de son couvert végétal. De là, on peut observer de près le pic du mont de l’Ouarsenis, qui culmine à près de 2000 mètres et qui est nettement visible à Chlef, distante seulement de 50 km.

On peut aussi contempler le parc naturel classé, qui est constitué d’une grande diversité d’espèces forestières, telles que le pin d’Alep, le chêne vert, le genévrier, le cyprès et le platane. Le site abrite également un camp de vacances pour les jeunes, considéré comme l’un des plus anciens du pays. Ce décor féerique a de quoi réjouir les nombreux visiteurs de la région. «Nous ne sommes plus obligés d’aller jusqu’à Chréa et Tikjda pour nous offrir une balade en montagne.

A moins d’une heure de route en voiture à partir de Chlef, nous pouvons nous procurer un tel plaisir dans le calme et une ambiance joyeuse. Certes, la région manque terriblement de structures d’accueil, mais cela ne nous empêche pas de passer des moments agréables loin du vacarme ambiant et du stress quotidien des villes», nous ont déclaré des visiteurs.

Néanmoins, l’effort de développement de la région de l’Ouarsenis, longtemps marginalisée par les pouvoirs publics successifs, doit se concentrer désormais sur la valorisation et la mise en valeur de ses riches potentialités naturelles aux fins d’exploitation touristique.          

Ahmed Yechkour
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...