Régions Ouest Actu Ouest
 

Témouchent : Un Ramadhan marqué par la quiétude

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.06.17 | 12h00 Réagissez

D’aucuns affirment à Témouchent, que le Ramadhan 2017 s’est vraiment présenté avec la baraka qu’on lui attribue, mais qui ne se vérifie que rarement au porte-monnaie.

Non seulement cette année les prix n’ont pas flambé, mais ils ont baissé pour ce qui est de nombreux produits. Les fruits et légumes sont à profusion, alors que la clientèle, qui d’habitude fait grimper leurs prix, est bloquée chez elle par le Ramadhan. Il s’agit des estivants qui, parce qu’en vacances, se permettent de payer à n’importe quel montant leurs achats, renchérissant tout. Les bouchers chôment quelque peu pour ce qui est des viandes rouges, la dinde, le poulet et même parfois le poisson sont à des coûts abordables.

Mais gare à l’après-Aïd! La quiétude est également à d’autres niveaux, sécuritaire en particulier. Des dispositions ont été prises par la police et la gendarmerie pour y veiller. Quant aux affaires traitées, elles relèvent plus du délit, avec le démantèlement d’une bande d’El Amria, qui s’était spécialisée dans le vol de vélos. Mal leur en a pris, l’un des cycles volés était mis en vente au marché hebdomadaire de Hammam Bou Hadjar, agglomération réputée pour leur usage. Aussitôt l’engin remarqué, la bande a été neutralisée.

La deuxième affaire concerne des dealers à petite échelle, celui de la consommation individuelle. Pour le reste, les accidents de la circulation sont en très nette régression. La Protection civile est surtout mobilisée par les incendies d’arpents de céréales, alors que la campagne moisson-battage se déroule sans incidents majeurs.

Pour cette année, les livraisons à la CCLS ne connaissent plus les chaînes interminables de tracteurs à sa porte, ce qui donne matière à argument à l’éternelle querelle entre les céréaliers et la DSA à propos de l’estimation de la production. L’évaluation proclamée par la DSA est jugée fantaisiste, selon les producteurs, qui affirment que les chiffres traduisent la volonté des responsables de satisfaire les besoins d’une propagande institutionnelle.                                                                             

Mohamed Kali
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie