Régions Ouest Actu Ouest
 

Nouvelles de l’Ouest

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 30.10.17 | 12h00 Réagissez


Relizane : Blocage aux œuvres sociales de l’Education

Le bras de fer, enclenché depuis des mois entre le président de la commission nationale des œuvres sociales de l’Education et le président de wilaya sur fond de positionnement pour les prochaines élections, a finalement reporté toutes les opérations de solidarité destinées aux employés du secteur. Et la grogne est de plus en plus sensible, notamment chez les admis à la retraite en 2016 qui attendent toujours le versement de leur prime. «Nous ne savons plus à quel saint nous vouer pour parvenir à nos fins», a souligné un retraité. Même les autres aides réservées aux orphelins, aux veuves, aux handicapés, aux mariés et autres sont bloquées, a-t-on appris d’une source bien au fait des œuvres sociales.

Tous les indices de l’effervescence semblent réunis. «Nous sommes vraiment agacés par cet immobilisme et notre patience risque de s’ébranler à tout moment», a tonné un retraité qui attend depuis 2016 sa pension. De tous ces remous latents, le président de la CWOS se lave les mains. «Je suis très sensible aux préoccupations des employés du secteur, mais le problème me dépasse», a-t-il dit, en précisant que le président de la commission nationale a violé les règlements régissant la gestion des œuvres sociales et n’a pas trouvé comment y remédier. Et d’ajouter : «Notre commission locale a établi un programme détaillé des différentes activités prévues pour l’exercice 2017, mais le président national a apposé son niet et a refusé la libération de la subvention destinée à la wilaya qui s’élève à 27 milliards de cts. Toutes mes correspondances à la commission nationale concernant la subvention sont restées sans réponse». Les concernés sont appelés à prendre leur mal en patience.                                Issac B.

 

Ksar Chellala : Un syndicaliste condamné pour avoir insulté une femme

Le SG de la section syndicale UGTA de l’hôpital Djillali Bounaama de Ksar Chellala a été condamné, par le tribunal de la même ville, à 6 mois de prison ferme assortis d’une amende de 20 000 dinars et du dédommagement de la victime, médecin du service de néphrologie de son état. Selon des sources proches du dossier, le mis en cause s’est baladé dans un pavillon femmes relevant du service de dialyse. Mal lui en prit, puisque le médecin l’a interpellé et même interdit de pénétrer dans l’enceinte, suscitant la colère du prévenu qui l’a publiquement humiliée en déversant sur elle un torrent d’injures. Après le dépôt de plainte, le juge d’instruction a décidé d’une poursuite judiciaire en pénal. Le syndicaliste compte interjeter appel devant la cour de justice de Tiaret.                                                     Amellal Fawzi

 

Tlemcen : Les bénéficiaires de terrain sommés de lancer leur projet

Un délai de 15 jours a été accordé aux investisseurs locaux ayant bénéficié d’un lot de terrain dans le cadre de l’investissement industriel pour lancer leur projet dans les zones industrielles de Sid M’barek (commune de Beni Boussaïd) et Ouled Bendamou (commune de Maghnia).
«Une fois l’ultimatum expiré, la wilaya procédera à la récupération de toutes les assiettes foncières abandonnées ou détournées de leur vocation initiale», a prévenu le wali, lors d’une réunion tenue à cet effet au siège de la wilaya.                  O. El Bachir
 

 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...