Régions Ouest Actu Ouest
 

Chabat El Laham (Témouchent)

Les salariés de Trans-Canal Ouest manifestent

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.10.17 | 12h00 Réagissez

Très remontés, et venus en tenue de travail directement de leur lieu de travail, une centaine de travailleurs de l’entreprise se sont présentés devant le siège de la wilaya pour être reçus.

 Il s’agit des salariés de l’unité de Chaâbat El Laham, dépendant de Trans-Canal Ouest. Ils réclament le départ du directeur de l’unité qu’ils accusent d’une gestion qui leur fait craindre le pire sur l’avenir de leur outil de travail : «On ne sait pas où va la société. Si elle coule, lui va être casé ailleurs, et nous? Hier, se mettant en colère, il a coupé l’électricité à 15h40, arrêtant la production pour signifier qu’il est le patron.» Ils protestent contre la non-perception de la prime de rendement collectif (PRC) et des salaires non versés à échéance fixe.

Les représentants syndicaux situent l’apparition de la situation de crise 6 mois après l’installation du nouveau manager, soit fin 2016 qui a correspondu à la réduction drastique du plan de charge de l’unité suite à la crise financière que connaît le pays. L’achat de leur production a cessé. «Nous comprenons que la PRC, qui constitue une part essentielle du salaire, ne soit plus versée, mais il ne faut pas ajouter en plus des problèmes relationnels et de communication».

Pour rappel, Trans-Canal Ouest emploie, à Chabat, 220 salariés qui travaillent en trois équipes qui se relayent sur 24h. Créée en 1948 et dénommée à l’origine Socoman, elle est entrée en production en 1949. Aujourd’hui, elle est intégrée à un groupe de 3 autres unités à l’ouest du pays. Au départ, elle était spécialisée dans la production des tuyaux en béton précontraint pour faire face aux besoins du barrage de Béni Bahdel.

En 1956, elle s’est reconvertie dans la fabrication des tuyaux d’assainissement, d’irrigation et de drainage ainsi que la fabrication des supports en béton pour transport d’électricité. En 1964, elle fusionne avec la Société de conduites d’eau et d’assainissement (Socea). En 1968, elle fait partie de la SNMC. La restructuration de cette dernière la fait dépendre, en 1975, d’une nouvelle entité.

En 1982, suite à une nouvelle restructuration des entreprises, elle est rattachée à l’Enatub. Enfin, en 1986, après création de l’entreprise Hydro-Canal, elle lui est rattachée pour être en 1998 structurée au sein de Trans-Canal Ouest. Ces dernières années, elle ne produit que des pylônes électriques en béton. Nous avons tenté de joindre, hier, le directeur par téléphone, pour connaître sa version des faits. Ce dernier nous a fait dire par son assistante commerciale qu’il n’était pas autorisé à nous répondre.                  

M. K.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie