Régions Ouest Actu Ouest
 

Relizane

Le Cnapest et l’UNPEF mènent une fronde dans l’éducation

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.06.17 | 12h00 Réagissez

 
	Après le sit-in des syndicalistes du Cnapest, ceux de l’UNPEF leur ont emboîté le pas et se sont également rassemblés devant le siège de la direction de l’éducation.
Après le sit-in des syndicalistes du Cnapest, ceux de...

Les deux importants syndicats autonomes du secteur de l’éducation sont décidés à durcir le ton avec la directrice de wilaya et dénoncer ses pratiques qui dénotent, selon eux, de sa fuite en avant devant les problèmes qui secouent le secteur.

En effet, 24h après le sit-in des représentants du Cnapest, ceux de l’UNPEF leur ont emboîté le pas et se sont également rassemblés devant le siège de l’éducation. Ces derniers se sont surtout emportés contre la démarche de la direction dans l’élaboration de la carte des postes des services d’intendance ouverts pour la promotion interne. «Est-il logique que l’on trouve plus de 30 postulants se disputer pour un seul poste d’intendant principal, au moment où une vingtaine de postes d’intendants sont ouverts pour moins de 10 concurrents ?» s’est exclamé un des protestataires, en ajoutant : «La procédure prônée par la DE ne permet pas de pourvoir les 50 postes mis en lice par le ministère.» Pour certains, la directrice applique l’austérité puisqu’avec ce dispatching, précisent-ils, les postes budgétaires ne sont pas tous consommés. «Nous rejetons cette proposition qui ne répond pas aux aspirations des employés de ce service et nous exigeons sa révision pour assurer une certaine norme entre l’offre et la demande avant le recours au concours interne», ont réclamé les mécontents avant de solliciter le ministère pour l’ouverture d’une enquête sur la gestion de ce dossier.

Ce déphasage de vision entre les deux camps ne peut, selon un présent, qu’envenimer la relation de travail entre les deux. Les syndicalistes n’ont pas, eux aussi, ménagé la directrice pendant leur sit-in. Les syndicalistes du Cnapest ont aussi dénoncé la manière qu’a utilisée la direction dans l’élaboration de la carte pédagogique pour la prochaine rentrée scolaire. Une vision qui induit, selon eux, une compression du personnel pédagogique dans les établissements, chose qui entraîne un sureffectif dans les classes pédagogiques qui aboutit à une forte opération de mutation des enseignants. Même les critères requis dans l’opération des mutations sont décriés par les syndicalistes. Contacté, le chargé de  communication au niveau de la direction a affirmé que les portes du dialogue sont toujours ouvertes et que certaines revendications relèvent de la tutelle. Le ministère a opté pour la numérisation des postes pour mieux contrôler les dépenses financières et nos services sont appelés à confectionner une carte qui répond aux besoins réels du secteur aussi bien en postes qu’en classes pédagogiques. 

Issac B
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie