Régions Ouest Actu Ouest
 

Témouchent

L’ambassadrice suisse intéressée par la formation professionnelle

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.02.18 | 12h00 Réagissez

Mme Muriel Berset Kohen, ambassadrice suisse en Algérie, était, hier, hôte de la wilaya de Témouchent.

Il y avait deux points à l’ordre du jour de sa visite, le premier au niveau du chef-lieu de wilaya et le second à Béni-Saf. Accompagnée par Mme Ouinez Labiba, le wali, elle s’est d’abord rendue au centre de formation professionnelle où un état des lieux détaillé du secteur lui a été présenté. Puis, elle est passée par chacun des ateliers du centre et a rencontré les formateurs qui y officient.

A chacune de ses rencontres, elle a écouté puis posé de multiples questions à ses interlocuteurs, manifestant une fine connaissance du dossier de la formation professionnelle. Interrogé par El Watan sur son intérêt minutieux pour savoir s’il ne préfigurerait pas quelque initiative au plan bilatéral entre l’Algérie et la Suisse, la diplomate a déclaré : «Nous avons beaucoup échangé avec Mme le wali sur les relations bilatérales entre l’Algérie et la Suisse mais aussi sur les spécificités de cette wilaya. J’avais effectivement un intérêt particulier à la formation professionnelle.

J’ai d’ailleurs lu dans votre journal le développement de nouvelles filières de la formation à Aïn Témouchent. Et comme en Suisse le système de formation est très axé sur la formation professionnelle plus que vers la formation universitaire, 7 sur 10 bacheliers s’orientent vers la formation professionnelle, cela m’intéressait de voir ce qui est ici dans ce domaine. Vous savez, dans ma position, j’essaye d’encourager des investisseurs suisses à venir ici en Algérie.

Or, le fait de trouver des personnes qui sont bien formées constitue un argument important. Aujourd’hui, c’est une première prise de contact avec Mme le wali et son équipe dans le domaine de la formation professionnelle. A ce stade, nous sommes ouverts à des besoins et des demandes spécifiques, à discuter de ce qu’on peut faire.

Dans ce domaine, je pense qu’il faut former les formateurs qui sont essentiels dans le rouage. Par ailleurs, en matière d’investissement, Mme le wali m’a informée de la situation et des facilités qui existent ici aussi pour les entreprises. Là, il s’agira de mettre en contact les entreprises algériennes et suisses. On va aussi avoir un contact avec la Chambre de commerce de manière à établir les contacts du côté suisse». Pour la deuxième étape de sa visite, à Béni-Saf, Mme Berset Kohen aura à s’informer sur ce qui se fait dans le domaine social : «On développe avec l’Algérie une coopération dans le domaine de la sécurité humaine dans le sens large. Il m’intéresse de voir ce qui se fait ici à Témouchent parce que tant qu’on ne sait pas, on ne peut pas commencer à coopérer».

Mohamed Kali
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...