Régions Ouest Actu Ouest
 

Kénadsa (Béchar) : Un ancien centre de torture en quête de restauration

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.01.18 | 12h00 Réagissez

Une ancienne garnison connue sous le nom de «Belhadi», à Kénadsa (Béchar), qui abritait durant l’époque coloniale une cavalerie et un corps d’auxiliaires de l’armée coloniale, se trouve dans un état de délabrement total.

L’ancienne garnison, qui n’a subi depuis aucune réhabilitation, servait de prison et aussi de centre de torture des nationalistes algériens après leur arrestation, se souviennent encore quelques anciens moudjahidine de la région, à l’exemple de Kermoud Ahmed, moudjahid et ancien consul d’Algérie au Mali.

En 1956, les auxiliaires de l’armée coloniale, qui surveillaient à l’intérieur de la garnison les détenus nationalistes, avaient été contactés de l’extérieur pour mener une attaque, dévaliser un entrepôt d’armes de guerre (fusils) et organiser la fuite des prisonniers. L’opération a été une réussite, et parmi les évadés se trouvaient Amri Ahmed, Mohamed Kermoud, Zaoui Diab, Benyoucef Abdelkader dit Kadri, en compagnie d’une quinzaine d’autres détenus.

D’anciens maquisards, comme Hammou Abdeldjabar, ancien détenu à Berrouaghia, déplorent l’état de dégradation de ce lieu, qui représente pour eux un endroit à la fois sinistre et mémoriel, dont ils réclament aujourd’hui la restauration, afin que les générations futures, disent-ils, puissent se souvenir de cette garnison, où se pratiquait la torture. L’appel est donc lancé aux pouvoirs publics.   

M. Nadjah
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...