Régions Ouest Actu Ouest
 

Djidiouia (Relizane) : Des agriculteurs s’opposent à un projet polluant

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.07.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le rejet des eaux usées va polluer la rivière
Le rejet des eaux usées va polluer la rivière

Des agriculteurs ont empêché, lundi dernier, des travaux de pose d’une conduite d’eaux usées qui polluera
une rivière à Ouled Larbi, près de Djidiouia, dans la wilaya de Relizane.

Nous sommes là pour empêcher l’avancement des travaux qui sont susceptibles de polluer les eaux de cette rivière que nous utilisons pour l’irrigation de nos cultures», a lancé Larbi, un agriculteur de la localité Ouled Larbi, dans la commune de Djidiouia, à quelque 40 km à l’est de Relizane.

«Nous sommes tous des exploitants agricoles et des éleveurs, les eaux que nous ramène, de loin, l’oued sont toujours orientées vers notre agriculture et notre breuvage», ont affirmé les agriculteurs, venus, lundi dernier, par un temps caniculaire pour empêcher l’avancement des travaux de pose d’une conduite d’eaux usées.

«Ces élus sont inconscients de la gravité de ce projet sur le milieu environnemental et surtout sur l’agriculture dans la région», ont tonné les protestataires. «Toute cette étendue de centaines d’hectares de terres fertiles pour toutes variétés de cultures sera polluée et enverra la population de la région au chômage», ont-ils renchéri en bloquant les manœuvres du conducteur d’engin. «Les élus ont, semble-t-il, opté pour ce projet pour éloigner un cratère créé à la limite d’une agglomération pour collecter les eaux usées.

Il y a quelques jours, ma nièce est tombée dans cette mare d’eaux usées, elle a failli mourir», s’est désolé un habitant de l’agglomération : «Mon voisin a aussi vu son agneau noyé dans ces eaux, nous avons peur et nous voulons nous débarrasser de ce danger qui campe devant les portes.» Arrivé sur les lieux, le président de l’APC a essayé de calmer les esprits. «Nous ne pouvons tolérer la pollution de l’oued mais nous voulons aussi épargner ces familles des éventuels risques.»

Les voix se sont élevées et la situation a failli dégénérer sur une échauffourée surtout lorsque le maire a violemment réagi aux réclamations de l’agriculteur B. Larbi. «Des propositions ont été avancées pour la création d’une autre cavité dans un périmètre domanial loin du lit de l’oued mais les élus ne semblent pas convaincus. Nous n’avons pas les moyens pour arriver à ce lieu», a lancé un élu. Cet entêtement n’a pas plu aux agriculteurs qui ont manifesté leur détermination à interdire les travaux. Ainsi, l’engin est immobilisé et le bras de fer entre les agriculteurs et les collectivités locales reste engagé.

 

Issac B
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...