Régions Ouest Actu Ouest
 

Aïn Témouchent

Chentouf élue agglomération la plus propre de la wilaya

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.06.17 | 12h00 Réagissez

 
	La nouvlle mairie de Chentouf
La nouvlle mairie de Chentouf

Chentouf, chef-lieu de la commune du même nom, a ravi la vedette aux 22 communes de la wilaya le 5 juin dernier, lors de la Journée mondiale de l’environnement. Plantée à 8 km au sud-est du chef-lieu de wilaya, elle a décroché le Prix de la localité la plus propre sur la base d’un concours, dont l’année 2017 est la première édition.

Décidé sur proposition de la Direction de l’administration locale (DAL), le concours est étalé sur une année d’observations régulières par une commission de wilaya, sur la base d’un cahier des charges. Et pour donner les mêmes chances à toutes les communes, trois millions de dinars ont été dépensés par la DAL pour la remise en état de leurs engins affectés au ramassage des ordures ménagères. Au bout d’une année, quatre localités sur les 28 chefs-lieux de communes se coudoyaient au premier rang, selon le S.G de la wilaya, qui préside la commission. Il s’agit de Sidi Ben Adda, Hassi El Ghella, Aïn Tolba et Chentouf. Pour les départager, une période supplémentaire de quatre mois a été nécessaire.

Doté d’un budget cinq millions de dinars, il est affecté à la protection de l’environnement et à l’amélioration du cadre de vie des citoyens. Il a été retenu que pour 2018, son montant soit doublé et ses critères d’attribution soient plus affinés. De même, il est envisagé de décerner le Prix du meilleur quartier.

Chentouf regroupe près de 7000 habitants vivant sur une petite superficie de 20 ha. Le prix a été remis à son P/APC au sein du nouveau siège de la mairie qui a été inauguré pour l’occasion. Commune exclusivement agricole, traversée par la RN qui relie Sidi Bel Abbès à Témouchent, elle est sans ressources financières autres que la TAP, versée par l’ONCV.
Elle projette la création d’une mini-zone d’activités sur 2 ha de terre inculte. Malgré ses handicaps économiques, sa population bénéficie du gaz de ville et ses rues sont les premières de la région à être éclairées avec le LED, plus économique et surtout plus lumineux. Quant au nouvel Hôtel de Ville, il remplace la vieillotte mairie, composée de 8 bureaux, héritage colonial. Ayant coûté 70 millions de dinars, le bâtiment comprend 25 bureaux, deux salles de réunions en R+2, chaque niveau étant de 400 m2, ainsi qu’un sous-sol. Un parking de 700 m2 complète le tout.

Mohamed Kali
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie