Régions Ouest Actu Ouest
 

Béchar : Des aides pour encourager l’aquaculture

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.07.17 | 12h00 Réagissez

Pas moins de 55 agriculteurs disposant de bassins d’irrigation de 100 m3 ont reçu, jeudi dernier, 200 alevins pour chacun d’entre eux dans la localité d’El Ouata, dans la vallée de la Saoura.

La possession du bassin de 100 m3 est une condition indispensable pour pouvoir en bénéficier. L’opération a été pilotée par la direction régionale de la Pêche qui a signé auparavant une convention avec l’école de pêche de Ghazaouat, prévoyant une formation de 3 jours au profit des agriculteurs. Ces derniers ont également reçu 5 kg d’aliments de poisson dans le but, indique-t-on, de renforcer les capacités de production locale.

La direction régionale de la Pêche souligne que les bassins d’élevage ont tendance à se multiplier à travers les périmètres agricoles et qu’en 2016, la production annuelle a atteint 203,7 tonnes avec un objectif de 320 tonnes à atteindre en 2019 alors qu’en 2011, la production ne dépassait pas les 6 tonnes. Néanmoins, la quasi-totalité de la production de la pêche continentale au barrage de Djorf Ettorba (70 km au sud-ouest de Béchar), principalement la carpe à grande bouche et la brème, est acheminée vers les villes du Nord et commercialisée aussi en Tunisie en raison, ajoute la direction de la Pêche, de l’insignifiance de la consommation locale et de la hausse des prix des poissons pratiqués sur les marchés locaux. Les responsables régionaux de la pêche s’attèlent à mener des actions de sensibilisation et vulgarisation en vue d’instaurer une culture de consommation des poissons dans la région du sud-ouest en insistant sur les bienfaits nutritifs et l’équilibre alimentaire.

Un reportage d’un média télévisuel français, diffusé en avril dernier, a été consacré à la production et à l’élevage des poissons dans les eaux du barrage de Djorf Ettorba. Durant le premier semestre 2017, la pêche continentale du barrage et la pisciculture ont atteint respectivement 110,15 et 51,80 tonnes. Au plan régional, la demande d’ensemencement exprimée pour l’élevage dans les bassins d’irrigation s’élève à 193 demandes pour Béchar (avec 80 bassins en exploitation), 156 pour Adrar (123 bassins), 65 pour Tindouf (9 bassins) et 65 pour El Bayadh (2 bassins).  
 

M. Nadjah
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie