Régions Kabylie Tiziouzou
 

Tizi Ouzou

Vers la labellisation de l’huile d’olive

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.10.17 | 12h00 Réagissez

 
	L’amélioration des conditions de production est entreprise par de nombreux oléiculteurs de la région
L’amélioration des conditions de production est entreprise...

Un projet destiné à la labellisation de l’huile d’olive produite dans la wilaya de Tizi Ouzou est en cours de concrétisation grâce à un programme de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture FAO (Food and Agriculture Organisation).

«Ce programme est chapeauté par l’Institut technique de l’arboriculture fruitière et de la vigne (ITAFV) d’Alger et  est destiné à la valorisation des produits du terroir dans les régions montagneuses du pays», selon Karim Kouraba, chef du service Aménagement rural et promotion des investissements (ARPI) à la direction des services agricoles (DSA) de Tizi Ouzou.

Il affirme que Tizi Ouzou fait partie des cinq régions du pays retenues pour accueillir le projet consistant en une «assistance technique pour la promotion de la production de l’huile d’olive en Algérie».
Il s’agit dans un premier temps de «regrouper les données relatives à la filière oléicole dans la wilaya», dira-t-il. Ce travail se fait actuellement sur le terrain, auprès des oléiculteurs, mais aussi chez les oléifacteurs, souligne notre interlocuteur, expliquant que cela servira notamment à cerner toutes les habitudes des oléiculteurs dans le processus de production, de la récolte et de la conservation de l’olive, ainsi que les méthodes de trituration. Il ajoute que d’ici l’année prochaine, le projet entrera en application dans certaines exploitations et huileries selon les directives de la FAO.

«Un cahier des charges sera établi par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture ainsi que par l’ITAFV d’Alger sur la base des renseignements recueillis. Il portera sur des orientations destinées aux agriculteurs et aux propriétaires des huileries afin d’améliorer la qualité du produit et parvenir à proposer un vrai produit bio pour la commercialisation», soutient notre interlocuteur. La wilaya de Tizi Ouzou est connue pour l’abondance de sa production en huile d’olive.

Les prévisions de cette année établies par la direction de wilaya sont de près de 700 000 quintaux d’olives et de 11 millions de litres d’huile, sur une superficie d’oliveraies de 32 800 ha, dira  Rachid Rahmania, DSA de la wilaya.
La qualité de l’huile d’olive conditionne le développement de la filière et la labellisation du produit. Les oléiculteurs de la wilaya n’utilisent certes pas de pesticides dans leurs cultures, mais les méthodes de récolte, de conservation ainsi que celles de la trituration ont longtemps été déplorées par les spécialistes, qui relèvent un taux d’acidité trop élevé dans l’huile d’olive. Il reste cependant que des producteurs ont déjà réussi le pari d’un produit bio ainsi que celui de l’exportation.
L’huile d’olive de Tizi Ouzou est ainsi exportée depuis quelque temps vers la France, le Canada ou la Côte d’Ivoire grâce aux expériences de deux exportateurs de Tizi Gheniff et de Larbaâ Nath Irathen, soutient le directeur des services agricoles de la wilaya.
 

Tassadit Ch.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...