Régions Kabylie Tiziouzou
 

Hommage à Tizi Ouzou

Une stèle à la mémoire de Rabah Aïssat à Aïn Zaouia

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.10.17 | 12h00 Réagissez

Le 11e anniversaire de l’assassinat de l’ancien président de l’Assemblée populaire de wilaya, Rabah Aïssat, a été marqué par des activités commémoratives, organisées, jeudi dans la commune de Aïn Zaouia, à une quarantaine de kilomètres au sud de Tizi Ouzou.

Ainsi, des dizaines de personnes se sont recueillies, à l’occasion, devant la tombe du défunt.  Des membres du conseil national, des parlementaires, comme le député Mohamed Kalalèche et le sénateur Hocine Haroun, ainsi qu’Ali Laskri et Mohand Amokrane Cherifi, membres du présidium, et Mohamed Hadj Djilali, premier secrétaire du FFS, ont pris part à cette commémoration, aux côtés de nombreux  élus et militants du vieux parti de l’opposition.

Lors des prises de parole et après avoir déposé une  gerbe de fleurs sur la tombe du regretté, les intervenants ont rappelé le parcours et les qualités indéniables de Aïssat. «Rabah était un homme très proche du peuple. Il a travaillé pour l’intérêt de ses concitoyens quand il était maire de Aïn Zaouia et président de l’APW de Tizi Ouzou. C’était un enfant du peuple. D´ailleurs, il est mort au milieu des citoyens. Nous continuons toujours notre combat pour faire la lumière sur cet assassinat ignoble dont a été victime un homme sincère», a déclaré Ali Laskri.  Nordine, fils du défunt, a, tout en remerciant tous ceux qui ont assisté à cet  hommage, ajouté que la disparition de son père reste toujours une blessure béante pour les membres de sa famille. Notons aussi qu’une stèle commémorative érigée à la mémoire de Aïssat a été inaugurée, durant la même journée, par le président de l’APW, Mohamed M’Sela, et le maire de Aïn Zaouia, Merzouk Haddadi.

Rappelons que Rabah Aïssat a été  froidement tué le 12 octobre 2006, en pleine soirée du mois de Ramadhan, par un groupe armé, alors qu’il était attablé à la terrasse d’une cafétéria de son village, à Aïn Zaouia. Par ailleurs, il est utile de préciser que, depuis quelques années, et toujours en hommage à l’ancien président de l’APW assassiné, l’Assemblée de wilaya organise le concours du village le plus propre de la wilaya de Tizi Ouzou. Le prix de l’édition 2017 sera attribué demain lors d’une cérémonie prévue à la maison de la culture Mouloud Mammeri. L’année dernière, le village Boumessaoud, de la commune d’Imsouhal, avait remporté la même distinction.  
 

Hafid Azzouzi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie