Régions Kabylie Tiziouzou
 

Forêt-école d’Azazga

Une pépinière de plantes médicinales en projet

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.11.17 | 12h00 Réagissez


L’Association de wilaya de Tizi Ouzou pour la protection de l’environnement (APE), dont le bureau est basé dans la ville d’Azazga, est à pied d’œuvre pour un partenariat avec des organismes locaux et étrangers en vue de concrétiser des objectifs tracés dans son dense programme environnemental. Il s’agit en premier lieu, selon le président de l’APE, Rachid Belmellat, d’un projet de pépinière de plantes médicinales dans la «forêt-école» située sur les hauteurs de la ville d’Azazga. Dans cette optique, et après échange d’écrits avec divers organismes, l’APE a reçu l’aval d’une fondation française (PCPA), partenaire de l’Algérie, et agissant dans le cadre de l’insertion et du soutien de projets économiques de jeunes.

Cette fondation a donné son accord, par le biais de son organisme partenaire algérien, appelé Joussour (Les ponts), pour apporter des fonds à même de lancer la «pépinière pour le développement des plantes médicinales» au niveau de la forêt-école d’Azazga, après avoir levé toutes les réserves émises préalablement.

En outre, à l’issue de la signature d’une convention avec l’entreprise nationale Sonelgaz, faut-il le noter, «celle-ci a contribué par un soutien consistant nous ayant permis d’aménager le portail et surtout le sentier botanique, en plus du captage d’une source naturelle d’eau». M. Belmellat explique que la durée de la formation sur les plantes médicinales s’étalera sur 40 jours, «et pour cela, nous ferons venir des botanistes et des spécialistes en la matière».

Ce projet qui tient à cœur le président de l’APE sera entamé dès janvier 2018 et durera jusqu’à juin de la même année, accompagné par des spécialistes issus des instituts nationaux, tels que l’Itmas (Institut de technologie et moyens agricoles) de Boukhalfa, l’INRF (Institut national de recherches forestières), les Conservations des forêts, etc. Depuis son lancement en 2006, l’association n’a cessé d’agir dans la sensibilisation en matière de lutte contre la pollution et pour la protection de l’environnement.

A signaler par ailleurs que d’importants délabrements et dégradations ont été causés à la forêt-école lors de la réalisation du tronçon autoroutier de déviation de la ville d’Azazga, sans pour autant réparer les dommages occasionnés.
 

S. Yermèche
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie