Régions Kabylie Tiziouzou
 

Une consécration méritée

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.10.17 | 12h00 Réagissez

Tiferdoud, un village de la commune d’Ath Bouyoucef, à plus de cinquante kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou, a vécu, dimanche dernier, une journée mémorable.

Et pour cause, les villageois viennent de remporter le prix «Rabah Aïssat» du village le plus propre de la wilaya. Dès l’annonce des résultats, les habitants ont envahi les ruelles du village. La joie était à son comble lorsque les membres du comité de village et leurs accompagnateurs sont arrivés de Tizi Ouzou avec le «trophée». Une foule les attendait au niveau du foyer de jeunes «Amzal Kamal» pour un accueil chaleureux.
Les femmes avaient improvisé «un ourar», comme elles seules savent le faire.

Munies d’un amendayer, un instrument à percussion, elles avaient vite fait d’enflammer ces centaines de présents  qui chantaient à tue-tête pour exprimer leur joie. Une troupe folklorique dépêchée rapidement au village allait prendre le relais quelque temps après. Ouidir Akmadach, le président du comité de village, suivait de loin les  «tebalen» qui faisaient le tour du village, suivis d’un groupe de villageois qui s’adonnaient à la danse et à des cris de joie.

Il  tient à préciser que «ce fut difficile, mais grâce à la mobilisation de tous les villageois que je remercie au passage, nous avons atteint le but que nous nous sommes fixé il y a deux ans». L’an dernier, le premier prix leur avait échappé de justesse. Mais avec les améliorations apportées depuis, personne ne pouvait douter de l’issue finale qui allait faire de Tiferdoud un village modèle, que des centaines de touristes envahiront dans les prochains jours.

Bien avant cette consécration, ajoute notre interlocuteur, «les visiteurs venaient par bus» voir ce hameau dont on a tant parlé sur les réseaux sociaux, à la télévision et dans les journaux. «Vendredi dernier, nous avons reçu trois autocars de touristes venus de Boumerdès, Bouira et Alger».

Ravi par cette distinction, Mohamed Aït Hadi, membre du comité local, nous déclare que  «c’est une journée inoubliable, ce prix est le résultat de deux années de travail sans relâche. L’idée de participer au concours nous est venue lorsque nous avons réussi à démanteler la décharge publique du village, datant de plus de 80 ans, une prouesse».

 

Nacer Benzekri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...