Régions Kabylie Tiziouzou
 

Dr Msela Mohamed. P/APW

«Tous les postulants méritent un prix»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 02.10.17 | 12h00 Réagissez


- Vous présidez la commission de l’APW chargée d’organiser le concours. Où en êtes-vous ?

La commission chargée de visiter les 78 villages inscrits au concours a fini sa mission. L’ensemble des villages participants ont été visités et notés.

Les visites ont débuté début juillet et se sont clôturées en septembre. Les fiches de notes établies ont été mises sous scellés et sont transmises à un huissier de justice qui va faire le classement. L’annonce des résultats se fera le 15 octobre prochain, à la grande salle de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou.

- Quels sont les critères pris en compte ?

Il faut rappeler que la commission est composée d’élus de l’APW, de membres des associations environnementales, des membres des villages primés lors de la dernière édition, en plus de spécialistes dans le domaine de la gestion des déchets, de l’environnement, de la santé et du tourisme. Les membres apprécient et notent l’entretien, la propreté et les aménagements généraux dans le village. Les monuments, les lieux de culte et de culture, les sources d’eau, les fontaines, les places publiques et surtout la collecte des déchets et leur traitement sont concernés.

- Y a-t-il des villages qui émergent du lot ?

Je reconnais que beaucoup de villages ont accompli des progrès. Tous les postulants méritent un prix. Même si nous ne pouvons pas les primer tous, ils ont gagné d’avance, car, au final, les villages ont gagné en propreté. Je dirais aussi que plusieurs villages ont réalisé plein de projets avec leurs propres moyens, ce qui est encourageant.

Il faut reconnaître aussi que le concours du village le plus propre a enclenché une dynamique environnementale qu’il faut soutenir pour rendre à notre wilaya son label de propreté. Il est vrai que beaucoup reste à faire pour y arriver.

- Quelles sont les urgences dans le secteur de l’environnement ?

La première des mesures à prendre est de bannir le sachet en plastique, les canettes et bouteilles jetables. Il faut favoriser la production et l’utilisation de produits biodégradables. Il faut aussi renforcer les moyens des APC pour généraliser la collecte des ordures ménagères, tout en instaurant le tri sélectif et la récupération des déchets.

La réalisation de nouveaux CET et de décharges contrôlées va aider à la protection de la nature. L’action à enclencher en priorité est l’éducation environnementale et la sensibilisation. Enfin, il faut aussi verbaliser les pollueurs par la création de brigades de l’environnement.


Hocine Aït Iddir
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...