Régions Kabylie Tiziouzou
 

Tizi Ouzou : Le budget de wilaya réduit de moitié

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 01.07.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les mesures d’austérité commencent à être ressenties au niveau des collectivités locales
Les mesures d’austérité commencent à...

Les subventions publiques vont connaître une baisse en nombre et en dotation après la forte réduction du budget de wilaya.

L’Assemblée populaire de wilaya (APW) de Tizi Ouzou a adopté mercredi en session ordinaire le budget supplémentaire pour l’année  2017  d’un montant de 23 milliards de  centimes. Crise oblige, il a été réduit de plus de moitié, comparativement à l’année dernière, où il était de l’ordre de 47 milliards de centimes. «C’est insignifiant. La coupe est drastique, puisque sa réduction est de plus de 50%.

L’austérité est bien là. Des chapitres complets et très importants pour notre wilaya ont été supprimés», a noté le président de l’APW, Mohammed Msela, dans son allocution d’ouverture. «La commission des finances a fait de son mieux pour minimiser les dégâts en  préservant le minimum destiné au mouvement associatif (culture, sport et écologie) et aux communes. Notre wilaya fait face à une situation difficile au plan économique et social.

Cette situation est aggravée par la crise économique de notre pays, provoquée par la dégringolade des prix du pétrole enregistrée depuis le 2e semestre 2014 et ayant sensiblement affecté les équilibres financiers du pays», a fait observer le P/APW. En réponse à cette crise, a-t-il ajouté, les pouvoirs publics ont décidé, au niveau central, de geler plusieurs projets structurants inscrits à l’indicatif de la wilaya de Tizi Ouzou. Il a cité le nouveau CHU, le complexe Mère-enfant, le barrage de Sidi Khlifa, l’axe autoroutier Aïn El Hammam-Draâ El Mizan, les  stations d’épuration autour du barrage de Taksebt....

Le groupe parlementaire du FFS a dénoncé, pour sa part, le retard de développement économique et social qu’accuse la région depuis plus d’une décennie, à l’exemple du programme de logements, des zones d’activité et d’expansion touristique (Zest). «Les nombreux bilans du wali exposés et discutés devant l’Assemblée ont montré une cadence très lente dans la réalisation des projets inscrits», ont relevé les élus du FFS.  Commentant  le bilan d’activité 2016 de la wilaya soumis au débat, le RCD a exigé un compte administratif devant l’APW, retraçant les mouvements effectifs des dépenses et des recettes de la collectivité, comme cela est prévu dans le code de wilaya.

Dans son intervention, le wali de Tizi Ouzou a reconnu qu’il y a eu mauvaise gestion  et  des insuffisances en matière de développement, et ce, malgré les efforts consentis par les pouvoirs publics. «Le problème récurrent des oppositions constitue un frein au développement», dit-il, pour étayer son constat. «Derrière chaque action de développement, il y a une opposition de citoyens.

Sans ces contraintes, on aurait pu achever  les travaux du barrage de Tizi N’ Tleta il y a 3 ans. Les mêmes difficultés retardent la réalisation de la zone industrielle de Souamaâ et d’autres projets cruciaux, comme le gaz, l’Aep.  Nous passons des heures à dialoguer avec les concernés sans pour autant parvenir à une solution. Les élus doivent nous aider», conclut le wali de Tizi Ouzou.
 

Ahcène Tahraoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...