Régions Kabylie Tiziouzou
 

LSP/LPA : Plusieurs chantiers à l’arrêt

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.06.17 | 12h00 Réagissez

La wilaya de Tizi Ouzou a bénéficié d’un programme pour la réalisation de 10 278 habitations de type LSP/LPA (logement social participatif et promotionnel aidé) entre 2001 et 2011.

La direction du logement de la wilaya précise que 6861 unités sont actuellement achevées et 3137 autres sont en cours de réalisation.
Le taux d’avancement des travaux sur les chantiers non livrés varie entre 30 et 60%, selon les mêmes services. 280 logements attendent par ailleurs d’être lancés en réalisation.

Le programme enregistre donc des retards de plusieurs mois, en plus de l’arrêt des travaux dans plusieurs de ces chantiers. Il s’agit notamment des logements présentant un contentieux entre les promoteurs en charge de la réalisation, d’un côté, et les souscripteurs, de l’autre. 406 logements sont concernés par ce problème.

C’est le cas des 50 logements à Illoula Oumalou, des 42 à Timizart, ou encore à Azeffoun, avec 110 logements à l’arrêt depuis 2014. La défaillance des promoteurs et l’existence de litiges au sujet du foncier recevant le projet sont à l’origine de ces situations qui ne trouvent toujours pas d’issue. Le chantier le plus important est celui situé à Chiba, dans la commune de Mekla, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Tizi Ouzou.

Un chantier de 204 logements est paralysé avec un taux d’avancement ne dépassant pas les 30%, souligne Boussad Haddadi, représentant de l’Association des acquéreurs. Les travaux ont démarré en 2006 pour être interrompus quelques mois plus tard et ne reprendre qu’en 2011. L’Association des acquéreurs attend désormais que la justice tranche en leur faveur et trouve une solution pour la reprise des travaux.

«Certains parmi nous ont payé la totalité du prix de leur logement, d’autres remboursent les prêts contractés à la banque depuis 2006 sans pour autant avoir la chance d’habiter leur appartement», souligne notre interlocuteur, ajoutant que les acquéreurs espèrent la désignation d’un autre promoteur. La révision à la hausse des prix initiaux des logements, ou encore une  livraison en semi-fini figurent parmi les propositions soumises aux acquéreurs des 406 logements en contentieux.
 

T. Chibani
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...