Régions Kabylie Tiziouzou
 

Grogne des abonnés à la 4G LTE

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 10.06.17 | 12h00 Réagissez


La 4G LTE, ce nouveau système de connexion à internet, qui devait désenclaver les zones rurales, s’éloigne de son objectif après la remise en cause de la formule initiale. L’engouement suscité lors de la mise en vente des modems laisse place à une déception sans bornes des petites bourses, contraintes de s’adapter à la nouvelle situation ou d’abdiquer.

«C’est au moment où l’on s’attendait à de nouvelles offres en notre faveur qu’Algérie Télécom nous surprend par une opération inverse. Ainsi, depuis le début de ce mois, les recharges à 1000 DA ne dureront que le temps de l’épuisement de 2GO alors qu’auparavant le client pouvait basculer vers le faible débit, en illimité.
Pour disposer de l’internet durant un mois, les clients se voient contraints de procéder à des recharges de 3500 ou 6500 DA. Les usagers d’AT qui se sont rendus en masse au siège d’Actel de Aïn El Hammam sont d’autant plus révoltés qu’ils ne peuvent pas accéder au filaire qui demeure ‘‘un luxe des habitants de la ville et de ses quartiers les plus proches’’.» Quant aux villageois, ils restent en marge de ce progrès.
La dernière décision, aussi impopulaire, est la suppression du fameux «WLL» qui continuait pourtant à servir de téléphone et d’accès à internet à un prix modique.

«La direction d’Algérie Télécom a-t-elle pensé à nous, habitants des zones montagneuses,  qui n’avons rien d’autre que l’internet comme loisir ?» s’insurge-t-on.

 

Nacer Benzekri
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...