Régions Kabylie Tiziouzou
 

Festival du miel et de l’abeille à Ahrik : «Une maison, une ruche»

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 26.08.17 | 12h00 Réagissez

La place centrale et les ruelles du village Ahrik, dans la commune de Bouzeguène, 60 km à l’est de Tizi Ouzou, ont abrité, la semaine dernière, la cinquième édition du traditionnel festival du miel et de l’abeille.

Organisé cette année par le comité du village, le rendez-vous a réuni près de 80 exposants venus de plusieurs régions afin de présenter, pour la grande majorité, des produits de l’apiculture, comme le miel, le pollen, la propolis ou la gelée royale.

Des centaines de visiteurs ont afflué vers le village, entièrement pavoisé aux couleurs du festival  du miel. Les visiteurs ont pu découvrir des dizaines de parfums de miels de toutes sortes, notamment de la montagne, de fleurs, d’eucalyptus, d’oranger, du jujubier, du romarin, de la bruyère et même du framboisier… L’objectif de ce grand forum du miel est de sensibiliser les consommateurs aux produits du terroir et sur le rôle primordial des abeilles, qui sont considérées comme de véritables sentinelles de l’environnement et de la préservation de notre écosystème. Le miel est cédé, cette année, à un prix variant entre 3000 et 4000 dinars le kilogramme, en tenant compte bien sûr de la qualité, de l’origine et de la composition de ce produit qui permet de prévenir et de soigner beaucoup de maladies. Beaucoup d’animations ont été prévues dans le programme, avec des démonstrations d’extraction de miel, des spectacles divers, des conférences, des caravanes, des exhibitions sportives, de projections de films, du théâtre, etc. Mais ce qui caractérise et met en avant cette édition, c’est la création d’une coopérative apicole régionale dès le mois de septembre prochain, a-t-on appris des organisateurs.

Ce projet, nous a indiqué le commissaire du festival, Hadj Mourad Sadou, a pour objectif le regroupement de tous les apiculteurs de la région pour promouvoir la filière apicole. Le village Ahrik, qui compte devenir un véritable pôle de développement de cette filière, compte aller plus en avant dans ce créneau et lui insuffler une nouvelle dynamique à travers un nouveau slogan «Une maison, une ruche.» 

Kamel Kaci
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...