Régions Kabylie Tiziouzou
 

Draâ Ben Khedda : JSE Moulediwane dans l’impasse

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 31.07.17 | 12h00 Réagissez

La Jeunesse sportive et éducative de Moulediwane (JSEM), deuxième grand club de football de la commune de Draâ Ben Khedda après l’USM DBK, a terminé à la 7e position du classement dans le championnat du pré-honneur de la saison 2016/2017.

N’ayant plus reçu de subvention communale depuis 2015, la JSEM, sérieusement endettée vis-à-vis de ses fournisseurs, ainsi que ses dirigeants d’ailleurs, est dans une impasse, indique le président de son CSA (Club sportif amateur), Djamel Kouba. La cause est que, «en plus du non-versement de nos subventions, notre légitime dû, le stade où s’entraînent les sections du club de Moulediwane est dans un état d’abandon sans pareil», déplore notre interlocuteur. Sans clôture depuis des années, ajoute ce dirigeant, le stade, dont les vestiaires ont fait plusieurs fois l’objet d’actes de vandalisme et de vols par effraction, est, en plus, envahi par les détritus et les herbes folles, comme il est transformé en aire de pâturage pour des élevages de bovins et de caprins de ce village.

«Nous avons, moi et le secrétaire général du CSA, Rachid Khelfani, saisi à plusieurs reprises les autorités locales, mais aucune réaction de leur part, si ce n’est silence et indifférence. Et face à cette attitude, nous avons adressé encore des lettres de détresse au wali de Tizi Ouzou, ainsi qu’au ministre de la Jeunesse et des Sports, sollicitant l’aménagement du terrain, sa dotation en tuf et en éclairage, ainsi qu’une clôture. Sans quoi, ce serait la JSEM et ses centaines d’athlètes qui sombreraient inévitablement dans l’inconnu», préviennent ces dirigeants. Ils réclament, par ailleurs, un «décalage» dans les horaires de séances d’entraînement destinées aux jeunes (écoles de football) de l’USM Draâ Ben Khedda, au niveau du stade communal Kaci Ali du chef-lieu.

«Un tel aménagement dans ces horaires permettra à la JSEM de s’y entraîner avant 20h30, moment qui nous est imposé, et seulement deux fois par semaine, alors qu’il ne convient pas du tout aux jeunes de Moulediwane, vu l’éloignement du stade», se désolent-ils, citant, dans le contexte organisation, l’exemple du stade Oukil Ramdane de Tizi Ouzou où le programme établi donne satisfaction à tout le monde, soit 14 associations sportives et autant d’écoles de football, tant l’équité est de mise dans la répartition des horaires d’entraînement. «A Draâ Ben Khedda, avec seulement trois associations sportives et trois écoles de football, on n’arrive pas, ou on ne veut pas peut-être, harmoniser les choses, pourtant faciles», déplorent encore ces dirigeants, eux-mêmes anciens joueurs et cadres à l’USM Draâ Ben Khedda.

S. Yermèche
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...