Régions Kabylie Tiziouzou
 

Tourisme de montagne à Tizi Ouzou

Des sites en attente de valorisation

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.11.17 | 12h00 Réagissez

 
	Le manque d’infrastructures d’accueil bloque le développement touristique
Le manque d’infrastructures d’accueil bloque le...

La wilaya de Tizi Ouzou recèle d’importants atouts naturels susceptibles de développer le tourisme de montagne, un secteur marginalisé, au détriment de l’investissement balnéaire.

Afin de réactiver l’activité touristique dans les hauts lieux de villégiature du Djurdjura, très prisés durant les années 1970 par des vacanciers nationaux et étrangers, la direction locale du tourisme a proposé un programme d’aménagement de quatre nouvelles zones d’expansion touristique de montagne, mais ces projets attendent toujours leur décret de constitution pour le lancement des études nécessaires.

L’autre chantier engagé par les responsables du secteur du tourisme à Tizi Ouzou concerne la réhabilitation des infrastructures des montagnes situées à Boghni, Yakouren et Ath Yenni. La réhabilitation de l’hôtel El Arz (Tala Guilef) et la remise en l’état du télésiège de la station de ski sont ainsi au programme. La réouverture de cet hôtel réanimera à coup sur le tourisme de montagne dans cette localité réputée jadis pour ses beaux paysages, son climat, sa station de ski et ses infrastructures.

Les hôtels Tamgout (Yakouren) et Le bracelet d’argent (Ath Yenni) bénéficieront eux aussi  de travaux de réhabilitation et de modernisation. Pour diversifier l’offre touristique, des sites ont été dégagés pour abriter des projets dans la daïra de Larbâa Nath Irathen, à savoir la zone d’expansion touristique (ZET), le barrage de Taksebt et la forêt Boushav d’Aït Agouacha, qui fera l’objet d’aménagement.

Aux abords du barrage de Taksebt, où des investisseurs privés sont annoncés, il est prévu l’installation d’équipements à structures légères pour l’aménagement d’aires de détente et de stationnement,  une station nautique, un village forestier, un parc naturel, ainsi que des buvettes et des restaurants. Le secteur du tourisme dans la wilaya totalise plus de 200 projets d’investissement, dont 33 sont en cours de réalisation et 98 non lancés parmi lesquels 50 ont obtenu l’accord de principe du ministère de tutelle et 33 leur permis de construire, selon le directeur du tourisme.

Reste à créer des conditions propices à cet investissement, à commencer par lutter contre l’insalubrité qui règne aux abords des routes menant vers ces futurs sites touristiques. La promotion de la destination locale est également souhaitée par les investisseurs. Lors d’une récente rencontre organisée par l’APW, le président de la commission agriculture, forêts, hydraulique, pêche et tourisme de l’APW, Ramdane Ladaouri, a relevé que le secteur du tourisme «souffre d’une désorganisation en raison de l’absence d’une synergie entre les différents intervenants et de l’absence de promotion de la destination Tizi Ouzou par les offices de tourisme et les agences de voyage, dont l’activité se limite à la vente de billets».

 

Ahcène Tahraoui
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...