Régions Kabylie Tiziouzou
 

Bouzeguène : Les fosses septiques perdurent

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.05.17 | 12h00 Réagissez

De nombreux foyers de la ville de Bouzeguène ne sont toujours pas raccordés au réseau d’assainissement.

Dès le début de la saison chaude, les habitants de plusieurs quartiers commencent à s’inquiéter des conséquences sanitaires que les fosses septiques peuvent engendrer, tant sur la santé publique que sur l’environnement.

Les habitants qui se sont installés dans les quartiers aux alentours du centre-ville, depuis le début des années 1970, n’ont pas la possibilité d’accéder, jusqu’à présent, aux services urbains, notamment l’assainissement.
Le quartier le plus touché au chef-lieu communal est celui du lieudit «Takoucht Ath Âakra», à la sortie-est de la ville. Pourtant, des établissements scolaires, un CEM et un lycée en amont de la ville y ont été construits et les eaux usées se déversent dans le lit d’un cours d’eau à sec en été. L’absence d’accès au réseau collectif d’assainissement est une problématique très complexe dans la localité. Les services de l’APC ont réalisé quelques projets d’assainissement supplémentaires pour ces quartiers en difficulté, mais ils n’ont pas prévu de tronçons de conduites pour les habitants éloignés de l’unique réseau, qui, en fin de compte, ne profite qu’aux riverains du chemin communal. Ces résidents et les propriétaires des terrains environnants refusent, à leur voisinage, l’autorisation de passage des conduites d’assainissement.

En réalité, c’est l’APC qui devrait diligenter un bureau d’études pour faire un plan de réseau pour canaliser les eaux usées de la ville. Aujourd’hui, il est regrettable  de constater que les résidents du quartier de Takoucht Ath Aakra vivent dans une insalubrité constante. Quelques citoyens ont usé de moyens rudimentaires pour se débarrasser de leurs eaux usées sans se rendre compte qu’ils polluent leurs voisins en aval. Des rapports accablants sur les problèmes récurrents d’assainissement qui datent de plus de 30 ans sont déposés au niveau des services d’hygiène de l’APC, mais les solutions tardent à voir le jour.

Il est aberrant de constater que les rapports parvenus au niveau des services de la wilaya, notamment la Duch, mentionnent que le chef-lieu de la commune de Bouzeguène est entièrement raccordé au réseau collectif d’assainissement.
 

Kamel K.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...