Régions Kabylie Tiziouzou
 

Dispositifs d’aide à la microentreprise

Bilan contrasté à Tizi Ouzou

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 28.12.17 | 12h00 Réagissez

 
	Un millier de projets ont été avalisés cette année par l’Ansej de Tizi Ouzou
Un millier de projets ont été avalisés cette...

La vie de la microentreprise est ponctuée d’actions de protestation des jeunes entrepreneurs confrontés aux échéances de paiement des crédits bancaires.

Les différents dispositifs d’aide à la micro-entreprise, (Cnac, Ansej, Angem) ont permis, depuis leur création, le lancement de 43 950 projets dans la wilaya de  Tizi Ouzou, dont 1010 durant l’année 2017. L’impact en termes d’emplois de ces projets a été de quelque 101 000 contrats, selon les dernières statistiques communiquées par les représentants de ces dispositifs.

L’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej), dédié aux jeunes âgés entre 19 et 35 ans, a enregistré depuis son lancement en 1997 la création de plus de 19 880 projets dans la wilaya ayant généré 51 500 emplois. Le directeur de cette agence, Riad Khouas, qui intervenait, jeudi dernier, à l’occasion de la présentation du bilan du secteur de l’emploi dans la wilaya de Tizi Ouzou, a souligné que pour l’année en cours, 208 projets ont été créés avec un total de 580 emplois.

La Caisse nationale d’assurance chômage (Cnac), qui soutient depuis 2004 les jeunes entre 35 et 50 ans pour créer leur propre activité, a enregistré cette année 130 projets ayant généré 376 emplois. Hakim Ould Ali, responsable de cette structure à Tizi Ouzou, a souligné lors de la journée sur l’emploi que le cumul enregistré par l’agence est de près de 9250 entreprises créées pour 18 770 emplois.

L’Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem) dont la mission a commencé en 2004 enregistre pour sa part un total de 14 810 projets financés à travers la wilaya de Tizi Ouzou et ayant généré 30 680 postes d’emploi. Ce dispositif  se caractérise par l’affluence remarquée des femmes avec un total de 12 885 projets. 670 projets ont été financés cette année dont 524 initiés par des femmes, ayant permis de créer 740 emplois.

Des efforts sont déployés dans la formation à la gestion d’entreprise ainsi que dans l’accompagnement des porteurs de projets afin de garantir leur réussite. L’Ansej enregistre à Tizi Ouzou 6% d’entreprises en difficulté selon le responsable de l’agence, soit quelque 1200 projets. Le taux de recouvrement des dettes contractées pour la création d’entreprises Ansej est estimé à 67%, selon M. Khouas. Certaines activités sont toutefois toujours gelées «pour mieux réguler les secteurs et garantir la réussite des projets déjà lancés», ajoute-t-on à l’Ansej.

Les demandes introduites pour le rééchelonnement des dettes des projets créés dans le cadre du dispositif Ansej sont au nombre de 114  dans la wilaya de Tizi Ouzou, a affirmé M. Khouas. Le directeur a ainsi rappelé les dernières mesures prises par le ministre de l’emploi consistant en la prorogation des délais de dépôt des dossiers de demande de rééchelonnement au mois de juin prochain au lieu de ce mois de décembre.

Cette mesure d’accompagnement qui sera suivie de l’annulation des pénalités de retard ne concernent cependant pas tous les jeunes entrepreneurs, mais uniquement ceux dont les projets ont bénéficié d’un financement avant mars 2011. Ces derniers n’ont pas profité des facilités et des avantages accordés après cette, date à l’image de la bonification des crédits bancaires à 100%. 

Tassadit Chibani
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie