Régions Kabylie Tiziouzou
 

Aïn El Hammam : Les services de l’hygiène défaillants

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 30.08.17 | 12h00 Réagissez


A Aïn El Hammam, à cinquante kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou, les conditions déplorables de vente, à l’air libre, de certains produits sensibles, risquent de porter atteinte à la santé des consommateurs. Sans crainte aucune, les vendeurs de poissons ne semblent pas gênés par les alentours, gorgés de détritus. Leurs produits, soumis aux fortes chaleurs, à la poussière et aux gaz d’échappement des véhicules qui passent au point de frôler les caisses, ne rebutent pas les clients qui les entourent sans se soucier des normes d’hygiène qui doivent être respectées pour la vente et l’entreposage du poisson. Les caisses en bois, devant être remplacées par du plastique, sont toujours de mise chez certains. Comme chaque jour, à onze heures, sous un soleil de plomb, les poissonniers continuent de proposer leur marchandise aux passants. Sans se soucier de la qualité du produit, certains clients attendent toujours, à l’affût depuis le matin, une baisse des prix. Quelques mètres en contrebas, le marché bihebdomadaire attire les marchands. Au mépris de la loi, les marchands de volaille procèdent à l’abattage de leurs poulets à l’air libre. Le sang coagulé attire alors une nuée de mouches et autres insectes qui tournoient et se posent sur la volaille déplumée. Les clients, attirés par la baisse des prix, s’empressent de se ravitailler. Les risques d’intoxication sont omniprésents.

Nacer B.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie