Régions Kabylie Tiziouzou
 

Aïn El Hammam : Le pavillon des urgences saturé

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 03.02.18 | 12h00 Réagissez

Le pavillon des urgences de l’hôpital de Aïn El Hammam, à cinquante kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou, n’arrive plus à faire face à la demande sans cesse grandissante de la population de la région.

La structure hospitalière, qui reçoit des malades des communes de Aïn El Hammam, Iferhounene  et Ouacif, n’arrive plus à répondre à la demande dans des délais raisonnables et dans les meilleures conditions en matière d’hygiène et de commodités. Les malades affluent dans une minuscule salle d’une quinzaine de mètre carrés.

Les premières personnes arrivées prennent place sur des chaises, tandis que les autres s’adossent aux barreaux, à l’extérieur. Mercredi dernier, une altercation avait éclaté entre les malades et leurs parents et deux représentants de l’administration de l’hôpital. En effet, las d’attendre, les accompagnateurs des malades avaient les nerfs à fleur de peau, Ce ne sont pas les deux médecins de service, parfois un seulement, qui se déplace d’une salle de consultation à l’autre, qui arriveront à prendre en charge cette foule.

Seule satisfaction au tableau, le personnel  soignant qui se dévoue à sa tâche. Médecins et paramédicaux se démènent sans compter. Attentifs aux besoins des patients, ils s’acquittent convenablement de leur tâche.  Leur nombre est, cependant,  sans commune mesure avec la demande exprimée. La structure hospitalière, pourtant réaménagée à coups de centaines de millions il y a quelques années, n’a finalement pas apporté  les changements escomptés.   
     
 

Nacer Benzekri
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...