Régions Kabylie Tiziouzou
 

Programme AND pour le traitement des déchets

Adhésion d’une trentaine de villages

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.02.18 | 12h00 Réagissez

 
	Des expériences probantes ont été réalisées à l’initiative des villageois, comme à Iguersafène
Des expériences probantes ont été...

L’Agence nationale des déchets a ouvert, l’année dernière, une antenne à Tizi Ouzou pour encourager les opérations de tri sélectif à travers les villages.

Une trentaine de villages répartis sur les différentes communes de la wilaya de Tizi Ouzou ont sollicité l’antenne régionale de l’Agence nationale des déchets (AND) pour la mise en place d’un programme de tri sélectif des détritus. Selon la chargée de cette unité, Lila Aïche, il s’agit d’un programme dont le but est de constituer un circuit pour l’opération de traitement des déchets et de créer des aires de tri au niveau de ces mêmes villages.

C’est là une des missions principales de cette antenne régionale pour la préservation et la protection de l’environnement. Mme Aïche explique que le travail de l’AND est d’«accompagner les villages dans leur initiative de prendre en charge la collecte et le traitement des déchets. Ces initiatives sont motivées par le fait que ces villageois sont dans la majorité des cas livrés à eux-mêmes et ne sont pas soutenus par la collectivité locale», dira-t-elle.

Elle cite parmi les villages ayant manifesté leur intérêt à l’accompagnement de l’AND, M’ghira (Mekla), Tarihant (Boudjima), Aït Aziz (Illoula Oumalou) ainsi que Tighilt Mahmoud et Izaouiene (Souk El Tenine).

Des sorties sur le terrain sont ainsi organisées par l’annexe de l’AND à chaque sollicitation. «Nous effectuons des déplacements au niveau des villages afin de pouvoir constater l’état des lieux et élaborer par la suite une fiche technique devant servir de feuille de route pour la gestion nouvelle des déchets à mettre en place», soutient Mme Aïche, affirmant que ce travail de terrain permet de cerner les besoins en matériels, délimiter les emplacements des bacs à ordures ou à compost, mais aussi des aires de tri et des incinérateurs artisanaux.

«Après ce travail technique, nous intervenons pour des campagnes d’information, de sensibilisation, comme nous dispensons des formations dans le tri des déchets», dira notre interlocutrice. La représentante de l’AND à Tizi Ouzou relève toutefois le peu d’engouement des villageois au programme de tri des déchets.

«Une trentaine de villages ont adhéré à notre programme depuis l’ouverture de l’annexe AND de Tizi Ouzou il y a une année et ce n’est pas suffisant», soutient-elle, invitant à l’occasion les comités de village à se rapprocher de l’AND. «L’importance du tri pour une gestion efficace des déchets n’est pourtant plus à démontrer, surtout que cela permet en même temps d’encourager le recyclage», ajoute la responsable.

Pour Mme Aïche, même les communes devraient se pencher sur des solutions privilégiant le tri sélectif. «La réalisation de déchetteries au niveau des communes est la solution au traitement efficace des détritus», assure-t-elle. Le renforcement du travail de sensibilisation et d’explication en direction des villageois revêt une importance particulière pour la réussite de ce programme.
 

Tassadit Ch.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie