Régions Kabylie Tiziouzou
 

Secteur du tourisme à Tizi Ouzou

33 projets en cours de réalisation

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.08.17 | 12h00 Réagissez

 
	De nombreuses structures hôtelières sont en cours de rénovation.
De nombreuses structures hôtelières sont en cours de...

Le programme en chantier permettra à la wilaya de Tizi Ouzou d’atteindre une capacité d’accueil de 33 000 lits.

Pas moins de 41 permis de construire ont été délivrés pour des projets d’investissements touristiques dans la wilaya de Tizi Ouzou, avons-nous appris du  directeur du secteur, Rachid Ghedouchi. Il s’agit notamment de projets d’hôtels, de résidences touristiques ou encore d’auberges prévus aux quatre coins de la wilaya, souligne le responsable. Il rappelle qu’actuellement 130 projets, dont 33 en cours de réalisation et 97 non encore lancés, sont recensés au niveau de la direction.

La capacité d’accueil des 33 projets, dont les travaux de réalisation sont lancés est estimée à 3500 lits. «Avec une capacité d’accueil de 3 500 lits, ces 33 établissements vont générer plus de 1200 postes d’emploi directs», soutient le responsable. Il ajoute que «les travaux de réalisation avancent pour ces structures et devraient permettre la livraison de huit projets d’ici la fin de l’année. Ils sont localisés dans les communes de Tizi Ouzou, Iflissen, Tizi Rached et Irdjen», dira-t-il.

Le secteur du tourisme devrait atteindre une capacité d’accueil de 33 000 lits après l’achèvement de tout le programme inscrit, selon M. Ghedouchi. La relance du tourisme dépend des infrastructures d’accueil et du nombre de lits d’hébergements disponibles. Le manque est criant au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou. Elle ne propose que de quelque 2800 lits d’hébergement. Un chiffre revu à la baisse depuis la fermeture de grandes infrastructures hôtelières pour des travaux de réhabilitation et de modernisation.

Il s’agit des opérations confiées à l’Entreprise touristique de Kabylie (ETK) pour restaurer les hôtels Le Belloua et Lalla Khedidja (Tizi Ouzou) ainsi que Le bracelet d’argent (Beni Yenni). Deux autres infrastructures sont concernées, à savoir l’hôtel Amroua (Tizi Ouzou) et Tamgout (Yakouren) dont les travaux sont à la charge de l’Entreprise de gestion touristique (EGT) centre. Cet organisme prendra aussi en charge la rénovation de l’hôtel El Arz, à Tala Guilef (Boghni), incendié puis fermé depuis plusieurs années pour cause d’insécurité.

Ces établissements concernés par l’opération réhabilitation et de modernisation réunissent un total de 750 lits environ. Le programme en question a été inscrit en 2011 et les travaux n’ont été lancés qu’en 2016 «pour des délais de réalisation allant de 12 à 15 mois», souligne notre interlocuteur.

La direction du tourisme et de l’artisanat de Tizi Ouzou a aussi enregistré 137 demandes pour l’acquisition d’assiettes foncières dans le cadre de l’investissement touristique, selon le même responsable, qui relève l’intérêt affirmé par les porteurs de projets à l’investissement touristique en balnéaire, mais aussi en montagne.   

 

Tassadit Ch.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie