Régions Kabylie Tiziouzou
 

Formation professionnelle à Tizi Ouzou

10 000 postes pédagogiques prévus

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 04.09.17 | 12h00 Réagissez

 
	Une dizaine de nouvelles spécialités sont lancées cette année 
	 
Une dizaine de nouvelles spécialités sont lancées...

La rentrée de la formation et de l’enseignement professionnels prévue le 24 septembre sera marquée dans la wilaya de Tizi Ouzou par une offre de près de 10 000 postes pédagogiques.

Plus d’une dizaine de nouvelles spécialités seront introduites parmi lesquelles le brevet de technicien supérieur (BTS) en hygiène, sécurité et environnement, le certificat d’aptitude professionnelle (CAP) en pépinière, les élevages avicole, cunicole, ovin et caprin et trayeur de vaches, faïence, mosaïque.

Autre nouveauté annoncée  : l’accompagnement du stagiaire de l’étape formation jusqu’à celle de l’emploi, en partenariat avec l’Agence de wilaya de l’emploi (Awem). Cette démarche d’insertion dans le monde du travail appelée «Djoussour» ambitionne de mettre en adéquation la formation professionnelle avec le secteur de l’emploi, notamment dans les spécialités dédiées à l’industrie, le BTP, l’agriculture, l’hôtellerie et le tourisme. Pour ce faire, 10 circonscriptions «formation-emploi» ont été mises sur pied en présence des responsables des deux directions concernées, a-t-on appris auprès de la direction de la formation et de l’enseignement professionnels. Ainsi, les INSFP de Tizi Ouzou et les CFPA Kerrad Rachid, Arts traditionnels et Khodja Khaled (Boukhalfa), les centres de Tala Allam et d’Ath Douala seront rattachés à l’Agence locale de l’emploi (Alem) de Tizi Ouzou. L’agence de l’emploi de Draâ Ben Khedda chapeautera l’INSFP et les CFPA de cette localité et ceux de Tadmait et de Sidi Naâmane.

Les autres établissements de la wilaya seront rattachés, selon leur implantation géographique, aux agences de l’emploi d’Azazga, Boghni, Larbaâ Nath Irathen, Ain El Hammam, Tigzirt et Azeffoun. Les missions principales de ces circonscriptions composées  notamment de chef d’agence locale de l’emploi (ALEM) et du directeur de l’établissement consistent en le renforcement du partenariat entre les deux secteurs au niveau local.

Il s’agit également d’informer les diplômés du secteur de la formation professionnelle sur les possibilités d’emploi offertes par l’Anem  et ses succursales. Ces structures s’attelleront, par ailleurs, au recensement des effectifs demandeurs d’emploi, auprès des agences de l’emploi, sans qualifications professionnelles, en vue de leur inscription au niveau de l’établissement de formation, dans le dispositif de formation qui convient à leurs attentes et projets professionnels. A noter qu’au titre de la première action de la démarche «Djoussour», quelque 200 jeunes diplômés sortants de la promotion de juin 2017 seront insérés dans le milieu professionnel en septembre via les circonscriptions «formation-emploi». Ces diplômés bénéficieront d’un accompagnement professionnel de la part des établissements où ils ont suivi leur formation, a-t-on précisé à la direction de la formation professionnelle.

 

Ahcène Tahraoui
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...