Régions Kabylie Boumerdes
 

Wilaya de Boumerdès : Entre les chiffres et la réalité

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 12.06.17 | 12h00 Réagissez

 
	Les projets d’électrification sont tous touchés par le gel des investissements publics
Les projets d’électrification sont tous touchés par...

Des milliers de nouvelles habitations et des dizaines de lotissements ne sont pas encore alimentés en électricité.

Le rapport présenté la semaine dernière par la direction de l’énergie de Boumerdès devant le conseil de wilaya sur les programmes d’électrification ne correspond nullement à la réalité. A en croire les rédacteurs du rapport, 380 postes de moyenne et basse tension ont été mis en service depuis 2016, portant le taux d’électrification au niveau de la wilaya à 99%. Or, la réalité est toute autre.

Aujourd’hui, des dizaines de lotissements et des milliers de nouvelles habitations, notamment celles réalisées dans le cadre du programme d’aide à l’habitat rural, ne sont pas raccordés au réseau électrique. En 2015, le directeur de Sonelgaz a fait état de 2801 constructions qui sont dépourvues de cette énergie vitale à travers les 32 communes de la région. La plupart des propriétaires des nouvelles constructions ont été obligés d’effectuer des branchements illicites pour s’alimenter en cette énergie vitale, occasionnant des pertes considérables à Sonelgaz.

Ce problème a été accentué par le gel des projets d’électrification inscrits depuis plusieurs années. En effet, le taux avancé par la direction de l’énergie correspond à l’objectif du programme quinquennal d’électrification 2010/2014, dont l’enveloppe financière était de 260 millions de dinars. Le but était de raccorder 8000 foyers de type rural ou quartiers et lotissements sociaux.

Un programme supplémentaire d’une enveloppe de 250 millions de dinars avait été décidé lors de la visite en 2014 de l’ex-Premier ministre. Mais tout est tombé à l’eau à cause de la chute des prix du pétrole. Les programmes de raccordement de 633 foyers de la commune de Ouled Moussa n’ont pas été lancés.

Il en est de même pour Tidjelabine, Khemis EL Khechna, Dellys, Baghlia, Cap Djenet, Chabet El Ameur, Sidi Daoud, Boudouaou El Bahri, Keddara, Ouled Heddadj. Ainsi, au moins 1123 foyers devant être alimentés en énergie au titre de la 3e tranche du programme quinquennal n’auront pas de branchement électrique. Alors que ceux (62 foyers) de la localité d’El Madjen, à Boudouaou El Bahri, connaissent «une opposition persistante». Même les programmes ruraux ont été touchés par le gel.

Cela concerne 1087 branchements prévus à travers 20 communes de la région. S’agissant des quartiers et lotissements, sur les 21 prévus, seul celui d’Ouled Brahim (83 foyers), dans la commune de Khemis El Khechna, a été branché à l’électricité. Force est de reconnaître que plus de 50% de l’ensemble du programme d’électrification ne peut être entrepris dans la conjoncture actuelle.
 

Hachemane Lakhdar
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...