Régions Kabylie Boumerdes
 

Secteur de la santé à Boumerdès

Vers le dégel de six projets

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 16.10.17 | 12h00 Réagissez

 
	Un plan de sécurisation des structures et de protection des professionnels de la santé est en préparation
Un plan de sécurisation des structures et de protection des...

Les structures de soins de la région accusent un grand déficit en équipements et en personnel médical spécialisé.

Le secteur de la santé dans la wilaya de Boumerdès accuse un énorme déficit en infrastructures. Un problème exacerbé par le retard enregistré dans la livraison des projets lancés depuis plusieurs années. Le cas de l’hôpital de 240 lits du chef-lieu de wilaya est édifiant. Entamés en 2010, les travaux de ce projet ont été suspendus en 2016 à 15% d’avancement, avant d’être repris il y a quelques mois par l’entreprise italienne CGF, après la promesse des responsables de la tutelle d’honorer leurs engagements financiers.

Le ministre de la Santé a accepté, lors d’une visite sur place jeudi dernier, le principe d’un avenant de délai pour la livraison de l’hôpital d’ici fin 2018. Autre cas, celui de l’hôpital psychiatrique de 120 lits à Boudouaou. Même si les travaux sont bien avancés (60%), il n’en demeure pas moins qu’ils ne répondent pas aux normes, d’où la décision du ministre de réduire sa capacité d’accueil à 40 lits au lieu des 120 prévus initialement.

L’hôpital de Thénia, lui, connaît des problèmes d’insuffisance en équipements pour la chirurgie et le manque de radiologues. Des citoyens nous ont fait part de pannes récurrentes du scanner, pourtant neuf, faute de spécialistes en radiologie numérique. A Bordj Menaïel, c’est le projet d’extension de la maternité, souvent surchargée, qui a reçu l’aval des autorités.

Les médecins ont posé également le problème du manque d’équipements, tels que l’insuffisance des couveuses, et celui des agressions verbales ou physiques par des accompagnateurs de malades. Un plan de sécurisation des structures et de protection des professionnels de la santé est en préparation au niveau du ministère de l’Intérieur. Quant aux équipements, promesse a été faite par le ministre d’en doter plusieurs structures de l’hôpital.

Enfin à Dellys, les travaux d’un laboratoire d’analyses et un centre d’hémodialyse attendent un avenant financier pour être menés à terme. Le chantier sera repris incessamment dans le cadre du dégel financier des opérations du secteur afin de «soulager les citoyens des déplacements coûteux et stressants».

Le système d’organisation du secteur est également décrié par la corporation des praticiens de la santé. «L’expression du ministre de la Santé sur la nécessité de l’adhésion du corps médical et paramédical au système de santé est salutaire si elle sera suivie de l’ouverture d’un débat sur les correctifs à y apporter», résume un représentant syndical du secteur.
 

Lakhdar Hachemane
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie