Régions Kabylie Boumerdes
 

Campagne moissons-battages

Une superficie ciblée de plus de 46 000 ha à Boumerdès

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 27.06.17 | 12h00 Réagissez

Une surface céréalière de plus de 46 000 ha est ciblée à Boumerdès, au titre de la campagne moissons-battages 2016-2017, lancée dernièrement, a-t-on appris samedi auprès de la directrice du secteur agricole dans la wilaya.

Selon Belakbi Ouerdia, cette surface est en recul comparativement aux campagnes précédentes, durant laquelle elle atteignait une moyenne de 6400 ha, allant même jusqu’à près de 8000 ha durant la campagne 2011-2012, a-t-elle souligné. En dépit de cette baisse intervenue dans la surface céréalière de la wilaya pour des raisons principalement liées, selon la même responsable, à l’orientation des agriculteurs vers la viticulture, réputée pour être une filière plus rentable, les prévisions de la direction des services agricoles de la wilaya tablent sur un rendement de 30 à 40 qx/ha, avec une production prévisionnelle de plus de 11 400 tonnes de céréales (toutes variétés confondues), contre 12 300 tonnes engrangées lors de la campagne écoulée.

Cette superficie ciblée affectée à la culture céréalière, et représentant un taux de plus de 12% d’une SAU (Superficie agricole utile) de 64 000 ha, se répartit à raison de près 4000 ha pour le blé dur, alors que le reste est affecté au blé tendre, l’orge et l’avoine.

Une autre surface de plus de 1000 ha de différentes semences céréalière est, également, concernée par la présente campagne moissons-battages. La responsable a également signalé la mobilisation de tous les moyens matériels nécessaires pour le bon déroulement de cette campagne au niveau de la Coopérative des céréales et légumes secs (CCLS) de Draâ Ben Khedda (Tizi Ouzou), dont pas moins de 24 moissonneuses-batteuses.

Une feuille de route a été mise au point depuis la campagne écoulée à Boumerdès en vue de porter la surface affectée à l’intensification de la culture céréalière, de 1000 ha actuellement, à plus de 3000 ha dans les trois (3) années à venir, a ajouté par ailleurs Mme Belakbi.

Estimant que l’intensification céréalière est le seul moyen à même de venir à bout du problème du recul progressif de la surface céréalière dans la wilaya, elle a affirmé la disponibilité de toutes les ressources et capacités nécessaires pour le succès de cette opération, qui s’appuie essentiellement sur l’irrigation agricole, soutenue en l’occurrence par les eaux pluviales, dont la moyenne est estimée à 700 mm/an, quatre (4) barrages, 20 retenues collinaires et 324 forages, en plus d’un encadrement humain qualifié.


 

APS
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...