Régions Kabylie Boumerdes
 

Lutte contre le cancer du sein : Manque de mammographes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 30.10.17 | 12h00 Réagissez

Il ne se passe pas une seule campagne de dépistage du cancer du sein à Boumerdès sans que des cas suspects soient détectés.

C’est ce qui ressort de ce mois rose de l’activité de dépistage de ce type de tumeur et que l’association Errahma a mené à travers trois communes et 3 cités universitaires. En tout, 1405 femmes ont été orientées vers la mammographie et 1061 vers l’échographie, alors que 64 cas suspects ont été dirigés sur des structures sanitaires spécialisées. Vu le manque de mammographes dans les structures de soins de la région, les malades ont fait les clichés mammaires au niveau des cliniques privées El Salam et le centre d’imagerie Benmaâmar de Boumerdès. Ces derniers ont réduit de 50% le prix des examens.

Car il faut souligner que seul l’hôpital public de Thénia offre ce genre de prestations. En outre, il y a un problème de radiologues spécialisés. En attendant l’entrée en service de l’hôpital d’oncologie de Draâ Ben Khedda en 2018, les patients de la wilaya de Boumerdès partent aux CHU Mustapha Bacha ou Béni Messous. L’association Errahma espère une structure à Naciria pour être proche des malades dirigés vers Drâa Ben Khedda. La journée de clôture de cette campagne du mois d’octobre rose a été rehaussée par la présence des professeurs Bouzid du CPMC de l’hôpital Mustapha d’Alger, Benzidane de Kouba, Oukal du CHU Béni Messous. Le Pr Bouzid a révélé que l’année prochaine 18 nouveaux accélérateurs viendront s’ajouter aux 38 existants actuellement, loin du critère d’un accélérateur pour 500 000 habitants.

Au niveau de la chirurgie, il souligne une amélioration dans le traitement des métastases. Toutefois, il reste à rattraper «le retard dans les molécules innovantes assurant une meilleure réussite.» Le professeur Bouzid insiste sur le rôle de la prévention, notamment par la lutte contre l’obésité, la mauvaise alimentation et le manque d’exercices physiques. Mais le ministère du Commerce peine à suivre. Le chirurgien Benzidane, lui, a expliqué l’importance du dépistage précoce par mammographie, d’où le rôle primordial du généraliste. Il a passé en revue les différentes méthodes d’exploration. Son collègue, le Pr Oukkal, s’est penché sur le rôle de la radiothérapie.

 

Hachemane Lakhdar S.
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...