Régions Kabylie Boumerdes
 

Les habitants la cité Sahel réclament une passerelle

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 25.05.17 | 12h00 Réagissez

Cela fait des années que nous vivons la peur au ventre. Nos enfants traversent la voie ferrée quatre fois par jour.

Au moins cinq personnes ont déjà été fauchées par le terrain», s’écrie un père de famille habitant à la cité Sahel, pas loin du chef-lieu de Corso. Les résidents de cette cité réclament la réalisation d’une passerelle leur permettant de rallier la ville sans risque. «Une passerelle est plus qu’une nécessité aujourd’hui pour éviter d’autres drames, car auparavant il y avait moins de trains, mais maintenant il y en a toutes les 20 minutes.

En plus, les trains électriques sont silencieux et roulent à grande vitesse», dira un autre habitant, ajoutant que la plupart des parents se voient obligés d’accompagner leurs enfants à l’école. Les plaignants affirment avoir «exposé le problème aux autorités locales depuis plus d’une année, mais notre doléance est restée lettre morte».  

R. K.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...