Régions Kabylie Boumerdes
 

Wilaya de Boumerdès

Les dépenses de fonctionnement en hausse

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 30.10.17 | 12h00 Réagissez

 
	De nombreuses dépenses non obligatoires ont été maintenues lors du vote du budget à l’APW
De nombreuses dépenses non obligatoires ont été...

Le budget primitif de l’année prochaine, évalué à 1269 millions de dinars (MDA), a été approuvé jeudi dernier par l’APW de Boumerdès.

Malgré le contexte de crise que traverse le pays, les élus de cette assemblée ne se sont pas empêchés d’augmenter le budget de fonctionnement de l’année prochaine. Pis, plusieurs dépenses non obligatoires ont été maintenues dans le budget. L’APW a consacré 600 MDA, soit 47% du budget, pour le volet fonctionnement, alors qu’en 2017, elle en avait réservé 529 MDA, soit 41,63% du budget. Au moment où les analystes appellent à la promotion des investissements créateurs de richesses, à Boumerdès on continue à dépenser sans compter. Les responsables locaux, élus compris, ne sont pas près de se départir des vieux réflexes acquis lors des années de l’aisance financière. Ainsi, les charges de l’administration générale ont augmenté de 14 millions de dinars, alors que celles relatives aux services sociaux scolaires ont baissé de 35 millions de dinars. Dans les volets équipement et investissement, les services de l’administration locale ont eu droit à 283 MDA, soit 126 MDA de plus que l’année passée.

Ce budget sera consacré comme à l’accoutumée à la réalisation de divers travaux à l’intérieur du siège de la wilaya, la dotation de certains services en équipements de bureaux ainsi que l’acquisition de 2 véhicules utilitaires et 5 bennes-tasseuses. Des dépenses qui ne collent plus à la politique d’austérité prônée depuis 2015 par le gouvernement. Les résidences officielles et la salle de réception des invités de marque seront, encore une fois, «aménagées équipées et entretenues pendant 12 mois», pour un montant de 24 millions. Cela se passe au moment où de nombreux projets d’aménagement urbain, de revêtement des routes, de gaz de ville et d’assainissement… sont à l’arrêt faute de crédits. Les communes, elles, n’ont pas eu grand-chose cette année à cause des retards enregistrés dans la consommation des subventions précédentes. La wilaya a réservé 42 MDA pour le revêtement de 5 stades en gazon synthétique et 115 MDA pour l’aménagement d’espaces verts, la réalisation de travaux d’amélioration urbaine et d’éclairage public, etc. Les neuf localités côtières ont bénéficié de 3 millions de dinars chacune pour préparer la prochaine saison estivale.
 

R. Kebbabi
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...