Régions Kabylie Boumerdes
 

Les constructions illicites prolifèrent

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.09.17 | 12h00 Réagissez

Ces derniers temps, plusieurs bidonvilles ont vu le jour ici et là à travers le chef-lieu de wilaya de  Boumerdès.

On choisit généralement des terrains isolés, et des citoyens indélicats y érigent des bâtisses de fortune en parpaing, comme c’est le cas au lieudit «Plateau». Le lendemain, le spectacle désolant des constructions précaires agresse la vue des habitants limitrophes et des passants.
Le phénomène est en train de s’accélérer à l’approche des élections et des opérations de relogement, dont la date butoir fixée par le wali est la fin du mois de décembre prochain pour l’éradication des chalets.

Ces dépassements se déroulent sans que les autorités se manifestent. En effet, ni l’administration locale, ni les services de l’urbanisme de la wilaya, ni même la police de l’urbanisme ne sont intervenus. Interrogé sur cette situation, le P/APC de Boumerdès, M.Bouferkas, déclare : «Il y a des élus qui encouragent certaines personnes à construire des bidonvilles dans le but de bénéficier de leurs voix aux prochaines élections municipales» «Mais pourquoi le maire ne fait-il rien pour empêcher cela ?»

A ce propos, M.Bouferkas se dit désolé : «Même la police de l’urbanisme ne verbalise pas. La police communale, que nous réclamons, n’est pas prévue par le code communal. » C’est donc la pratique d’«achat de voix» qui se poursuit. Après les chalets, qui continuent à se monnayer avec de fausses décisions, voilà le tour de l’habitat précaire.    

H. Lakhdar
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie