Régions Kabylie Boumerdes
 

Municipales à Boumerdès

Le trafic de chalets s’invite dans la précampagne

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.08.17 | 12h00 Réagissez

A  la veille des élections municipales, le pouvoir de l’argent  et des affaires continue à s’immiscer dans la politique à Boumerdès. Certains faits, voire délits, anodins démasquent ces manœuvres de  «monnayage» des électeurs.

Depuis le séisme de 2013, de nombreux chalets avaient fait l’objet de trafics et aussi de double et triple attribution par certains élus indélicats, qui n’hésitaient pas à arroser telle ou telle tribu d’attributions illégales, en échange d’un vote massif des leurs. Certes, la justice était tardivement intervenue et quelques condamnations avaient été prononcées, mais le phénomène ne semble pas s’estomper. En effet, plusieurs cas viennent d’éclater çà et là ces derniers mois. Au site des chalets de Seghiret, qui dépend de la daïra de Thénia, mais dont la gestion relevait de l’APC de Boumerdès, un citoyen, Moussi Mahfoud,  a trouvé récemment dans  son chalet une indue occupante, Mme Beloucif Farida. Celle-ci y serait entrée par effraction, munie d’une décision d’attribution, dont nous disposons d’une copie,  signée le 08 octobre 2006 par le P/APC de Boumerdès de l’époque,  M.Sarni. La gendarmerie a constaté les faits et la  justice a été saisie pour l’occupation par effraction du bien d’autrui, mais aucune saisine n’a concerné le faux et usage de faux. Selon nos sources, l’indue occupante est née Tamma.

Ce nom est celui d’un autre ex-élu de la commune de Boumerdès chargé du volet social et du dossier des chalets. Il avait  été, au même titre que M.Sarni, condamné pour plusieurs affaires de fausses attributions de chalets. Cette pratique était répandue à Boumerdès lors des deux élections locales qui avaient suivi le séisme de 2003. Il se trouve aussi que l’élu en question compte se présenter comme candidat aux prochaines élections locales sous la bannière d’un autre parti. Ainsi, d’autres fausses attributions peuvent exister. Et de nombreux litiges ont été portés devant les tribunaux à cause des attributions illégales de chalets.

Aujourd’hui, d’aucuns savent que des centaines de personnes étrangères à la commune avaient bénéficié de chalets à Boumerdès avec la complicité de responsables locaux. A en croire les promesses du nouveau wali, les chalets vont être éradiqués d’ici décembre prochain. Et il est clair que tout(e) indu(e) occupant(e) escompte bénéficier dans ce cadre d’un relogement en tablant sur des complicités. Quant à ceux qui tirent profit de pareilles pratiques pour accéder à un poste politique, ils continuent à sévir parfois même avec des condamnations de la justice à des peines d’emprisonnement souvent commuées en sursis. Hachemane Lakhdar  

Hachemane Lakhdar S.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...