Régions Kabylie Boumerdes
 

Commune de Boumerdès

L’APC face aux défis urbains

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 20.01.18 | 12h00 Réagissez

 
	Le siège de l’APC est inadapté
Le siège de l’APC est inadapté

Ville ouverte et aux larges avenues, Boumerdès offre un visage agréable au visiteur. La carte postale est toutefois dénaturée par le cadre de vie des habitants.

Plusieurs quartiers sont plongés dans l’obscurité et livrés à la saleté, les avaloirs sont obstrués. Le centre urbain connaît des extensions, de nombreux chantiers sont lancés, mais leur l’achèvement s’éternise. Les écoles primaires sont dépourvues de chauffage et souffrent du problème d’étanchéité. M. Khellouf, président de l’APC, issu du parti le Front El Moustakbel, fixe les priorités : «Ce dont on est sûrs, c’est le manque de moyens, mais on va faire avec, tout en mobilisant au maximum ce dont on dispose.

Par exemple, le service qui s’occupe de l’éclairage public tourne avec un seul ouvrier qui, généralement, manque de lampes. Notre tâche est alors d’assurer la sécurité dans les rues et les quartiers, et pour cela, nous allons d’abord revoir le fonctionnement de ce service et procéder à son renforcement en moyens humains et matériels dans les plus brefs délais pour doter les quartiers d’un minimum d’éclairage.»
La défiguration du paysage urbain est accentuée par l’incivisme du citoyen, qui viole la réglementation devant la passivité des anciens élus et de l’administration locale, note le chef de l’exécutif communal.

«Certains citoyens font fi de la réglementation en procédant à des aménagements, voire des extensions, de leur habitation au détriment des espaces publics. Notre APC compte, désormais, soumettre toutes les opérations de ce genre à son accord préalable dans le but de préserver le tissu urbain. Nous allons aussi intervenir pour mettre en demeure les entreprises publiques afin qu’elles achèvent leurs travaux, à l’image d’Algérie Télécom, qui tarde à terminer l’installation de la fibre optique, en laissant les trottoirs éventrés», dit M. Khellouf. Les responsables locaux, qui ambitionnent de donner plus de confort et de commodités à la population, travaillent dans l’exiguïté.

Devant l’inadaptation du siège actuel, notamment le service de l’état civil, qui est complètement dépassé, et où les agents et les citoyens sont cantonnés dans des conditions de travail et d’accueil à la limite du supportable, les élus locaux promettent d’apporter des améliorations.

Le projet du nouveau siège de l’APC, conçu pour être plus accueillant et plus spacieux, peine à voir le jour. L’assiette foncière est prête, mais tout le reste manque, indique-t-on. Quant à l’annexe du quartier Sablières, elle est en cours de réalisation. Elle sera la cinquième du genre dans la commune de Boumerdès.
 

Lakhdar Hachemane
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

vidéos

vidéos
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...