Régions Kabylie Boumerdes
 

Inped de Boumerdès

Indignation après le report imprévu d’un colloque sur l’économie

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.03.17 | 12h00 Réagissez

Le colloque sur l’économie algérienne, qui devait se tenir hier et aujourd’hui à l’Institut national de la productivité et du développement industriel (Inped) de Boumerdès, a été reporté à une date ultérieure.

Ce report imprévu a suscité l’indignation de nombreux chercheurs, dont certains se sont déplacés des wilayas de Biskra, M’sila, Aïn Témouchent, Tizi Ouzou…, afin d’y assister. La manifestation a été programmée par l’Organisation nationale du développement scientifique et technologique (ONDST), en collaboration avec l’Inped. Le thème choisi porte sur «L’évaluation de la performance de l’économie algérienne hors hydrocarbures». D’éminents chercheurs et de responsables de hautes institutions devaient y animer des conférences, dont Mourad Preure, expert international en énergie, Abdelkader Djeflat, professeur en économie à l’université de Lille, Benmouhoub Yazid, directeur général de la Bourse d’Alger,  Smaïn Lalmas, président d’Algérie conseil export, etc.

La décision du report a été communiquée aux 250 participants par e mail dans l’après-midi de mardi, soit moins de 24h avant l’entame de l’événement. Mais tous ceux qui n’ont pas lu le message de l’ONDST se sont déplacés à l’Inped. «Je ne m’attendais pas à cette décision. C’est décevant,  on aurait dû nous informer à l’avance», s’indigne Mme Saoudi,  docteur en management à l’université de M’sila. Même réaction d’un docteur en économie à l’université de Biskra, qui, lui aussi, a été surpris par l’ajournement de la manifestation. Rencontrés à l’entrée de l’Inped, les responsables de l’ONDST déclinent leur responsabilité.

«Ce report a été décidé par l’Inped. Ses responsables nous ont donné leur accord depuis plus d’un mois pour organiser le colloque, mais ils ont changé  d’avis à la dernière minute», a précisé M. Bouzaouiya, le président du comité d’organisation. La directrice de l’Inped leur renvoie la balle, soulignant que l’ONDST n’a pas respecté ses engagements. «Cette organisation a déjà organisé un colloque à l’Inped en septembre dernier, mais elle ne nous a pas encore payé à ce jour. Elle nous doit 500 000 DA. L’Inped est une institution publique qui a un statut d’Epic. On fait des prestations et on n’a pas le droit d’engager des charges sans contrepartie. En plus, l’ONDST ne nous a  même pas transmis les noms et le nombre de participants qui doivent être hébergés au niveau de notre résidence», a-t-elle indiqué. Au-delà des réponses des uns et des autres, rien ne peut justifier le report d’un événement aussi important à une journée de sa tenue. 

Kebbabi Ramdane
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie