Régions Kabylie Boumerdes
 

Habitat rural : 4000 postulants mis en demeure

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 05.02.18 | 12h00 Réagissez

Le logement rural, cette  formule qui aurait pu être la plus réussie, s’est en fait perdue dans les tâtonnements d’une administration centralisée, d’un marché du bâtiment débridé et de bénéficiaires  indélicats.

Cette formule aurait pu aider à lutter contre l’exode rural et le logement précaire dans la région tout en préservant la main-d’œuvre paysanne. Au lieu de cela, on a obtenu un scepticisme de la majorité de la population éligible et des comportements inqualifiables d’une autre partie. Le premier cas est illustré par la réaction des habitants d’un site de chalets à Beni Amrane qui ont refusé récemment l’offre du P/APC de bénéficier d’aides au logement rural à la place de leur relogement dans une nouvelle cité urbaine.

Les motivations de ces refus sont, d’abord, le montant de 70 millions de centimes d’aide jugés «insuffisants pour faire face aux fluctuations d’un marché des matériaux de construction en proie à l’inflation». De plus, les assiettes foncières sont sujettes à des tracasseries d’ordre bureaucratique, comme l’absence d’actes, l’indivision, ou encore les mauvaises études de certains bureaux d’architecture. Enfin, la longue attente décourage.

Selon les chiffres obtenus auprès de la direction du logement, la wilaya a bénéficié de 22 722 aides depuis 2002. Néanmoins, 3 175 n’ont reçu que la première tranche, soit 280 000 DA. Par ailleurs, il faut souligner l’inscription de 12 000 aides ces deux dernières années. Si 8 972 sont en cours, 3 000 autres basculent vers 2018.

Le second cas concerne les dépassements de bénéficiaires malins. Selon nos sources, plus de 4 000 auraient profité de la première tranche pour la dilapider et se désister de la seconde tranche.

Des centaines de mises en demeure ont été adressées aux postulants n’ayant pas respecté leurs engagements. Vont-ils se rattraper et entamer leurs projets, ou seront-ils traduits en justice pour récupérer l’argent détourné ? Nous le saurons dans les jours à venir. 


Hachemane Lakhdar
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie