Régions Kabylie Boumerdes
 

Secteur de l’éducation à Boumerdès

Grève et sit-in des conseillers d’orientation scolaire

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.01.18 | 12h00 Réagissez

 
	Les manifestants devant la direction de l’éducation
Les manifestants devant la direction de l’éducation

La commission de wilaya des fonctionnaires de l’orientation et du guidage, affiliée à l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (UNPEF), a lancé un appel à la grève il y a quelques jours.

Avant-hier, dans la matinée, ils étaient nombreux à répondre à l’appel et à se rassembler devant le siège de la direction de l’éducation. Selon le porte-parole de la section syndicale, les principales revendications des grévistes sont : «L’absence du statut particulier spécifique à ce corps, la non-application aux conseillers d’orientation des décisions d’intégration comme stipulé par l’article 240-12 et l’instruction 004 du 06/07/2014, et ce, malgré l’obtention de diplômes universitaires et la formation d’une année supplémentaire suivie à l’Institut national des conseillers de l’éducation».

Les protestataires ont également posé le problème de la promotion dans le plan de carrière. «Un conseiller demeure au même grade tout au long de sa carrière dans le secteur. Par conséquent, nous  revendiquons l’ouverture de postes avec la possibilité de promotion en conseillers principaux et permettre l’accès à des postes de responsabilité, comme celui de directeur d’établissement moyen ou secondaire», soutient un syndicaliste. Les protestataires attirent également l’attention des responsables du secteur sur l’urgence d’adopter le texte fondamental organisant la gestion des centres d’orientation.

A ce propos, Boumerdès dispose de deux centres, l’un au chef-lieu de wilaya, et l’autre à Bordj Menaïel. Les professionnels de l’orientation scolaire ont également soulevé le problème de l’insuffisance des budgets et des moyens nécessaires au vu des tâches considérables qu’accomplissent les conseillers dans des conditions difficiles, ont déploré les manifestants à l’issue de leur sit-in. «Sur le plan social, les directeurs de l’éducation nous marginalisent notre corps professionnel lors de l’attribution des logements de fonction ou d’astreinte. Nous revendiquons l’inscription d’un quota de logements», note un manifestant. Ce débrayage a lieu au moment où la commission parlementaire de l’éducation étudie le dossier du secteur avec la possibilité d’introduire des amendements au statut, mais sans que celui des conseillers ne soit inscrit, observe-t-on.

Lakhdar Hachemane
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco
Loading...
Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...