Régions Kabylie Boumerdes
 

Exploitation des plages : Les concessionnaires imposent leur diktat

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 21.08.17 | 12h00 Réagissez


Les autorités semblent incapables de mettre fin à l’anarchie qui caractérise la gestion des plages. Il y a quelques jours, une commission composée des représentants de la direction des impôts, du tourisme et de l’APC de Boumerdès a  recensé une trentaine de parcelles de plages qui sont occupées illicitement à travers les 7 plages de la commune. Les exploitants de ces espaces tirent des bénéfices inestimables grâce aux revenus de la location de parasols, des tables et des chaises. Pour certains concessionnaires légaux, ces indus occupants ont agi avec la complicité des autorités. «Avant d’installer quoi que ce soit sur la plage, on est censé présenter une autorisation qu’on obtient après le payement des droits de concession», explique un jeune, qui propose des parasols avec tables à 600 DA. «Moi et mon ami, exploitons 25m2. Et on a payé 60 000 DA. La police a tout vérifié avant de nous laisser installer nos affaires sur la plage. Mais le contrôle est exercé sur certains et pas sur d’autres», dénonce-t-il. Selon un membre de la commission sus-mentionnée, les indus occupants ont été invités à s’acquitter d’une taxe allant de  900 000 et 130 000 DA sous peine de libérer les lieux qu’ils exploitent illégalement. Mais cette mesure risque, comme beaucoup d’autres, de ne jamais être appliquée dans les faits. 

Ramdane Kebbabi
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie