Régions Kabylie Boumerdes
 

Village agricole (Bordj Ménaïel)

Des revendications en suspens

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 18.12.17 | 12h00 Réagissez

Les habitants du village Omar, sis à 4 km de Bordj Menaïel, font face à de multiples problèmes. Construit en 1976, ce village de 4000 âmes environ a perdu son lustre d’antan. Ses routes sont dans un état catastrophique.

«On a tout creusé pour raccorder nos foyers au réseau de gaz, mais le projet est bloqué depuis plus de deux ans», dénonce un habitant. Le projet en question prévoit 2518 branchements, mais seuls 1081 ont été réalisés. Selon un élu de l’APC, ce retard est dû au débit insuffisant du gaz, précisant que ce problème sera bientôt résolu.

Les habitants se plaignent aussi de l’absence d’infrastructures de jeunesse. Cette carence est accentuée par le manque d’aires de jeux, la plupart des espaces verts qui faisaient le charme du village étant squattés par des gens avides d’espaces. Mêmes les quelques infrastructures de base érigées pour répondre aux besoins des villageois n’ont pas été épargnées par ce phénomène.

L’ancien centre de soins, le bain maure et une partie du marché couvert (Souk El Fellah) sont aujourd’hui occupés par des familles mal logées. Les habitants demandent aussi la réalisation d’un CEM au niveau de leur localité pour mettre un terme aux déplacements harassants et coûteux de leurs enfants vers Bordj Menaïel pour suivre leurs études.   

R. K.
 
Loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie