Régions Kabylie Boumerdes
 

Troisième CIMDD à Boumerdès

Des innovations pour les industriels

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 11.11.17 | 12h00 Réagissez


Plus de 600 participants et 575 communicants, dont 6 étrangers, ont assisté au 3e Colloque international sur  les matériaux et le développement durable (CIMDD), organisé par l’unité de recherche matériaux, procédés et environnement de l’université M’hamed Bougara, de Boumerdès, en collaboration avec l’université Paris 7 Denis Diderot.

Partant de l’idée que «l’environnement sain, clé de voûte de la lutte contre la pollution, dépend principalement des procédés de fabrication des matériaux, de leur qualité et de leur durabilité», cette manifestation scientifique a choisi de traiter de thèmes comme «Les matériaux avancés et la nanotechnologie», «La chimie des matériaux et les matériaux de construction», «La gestion des déchets, recyclage et environnement» et, enfin, «La technologie de traitement des matériaux». Selon Daoudi Mohamed Amine, président du club scientifique Espace du savoir, «ce colloque est un espace où sont réunis des chercheurs autour de plusieurs thématiques susceptibles d’intéresser aussi bien des scientifiques, industriels, entrepreneurs, médecins, agriculteurs, hydrauliciens, aussi bien que des étudiants ou de simples citoyens.

C’est une occasion de passer en revue les dernières découvertes dans le domaine afin de parvenir à des applications qui touchent des secteurs de la vie courante». En effet, la première communication a démontré tout l’intérêt que la recherche peut apporter dans la lutte contre des problèmes concrets, comme le cancer ou la pollution de l’eau. Pr Mohamed Bououdina, du département de physique du collège scientifique de l’université royale de Bahreïn, a abordé le thème de «La nano-oxyde fonctionnelle, ses propriétés et ses applications», où il est question d’utiliser un procédé magnétique pour isoler les métaux lourds, donc polluants, de la composition de l’eau, ou encore de neutraliser les cellules cancéreuses selon une reconnaissance moléculaire.

De son côté, Pr Youcef El Hafiane, membre du CNRS à l’université de Limoges, s’est intéressé à «La corrélation entre microstructure et propriétés des matériaux céramiques». En fait, «l’hétérogénéité de la microstructure joue un rôle très important dans un certain nombre de matériaux, comme les vitrocéramiques, les émaux opaques, les matériaux multicouches et d’une façon générale les matériaux composites». Ce colloque se veut aussi une autre opportunité d’ériger des passerelles entre l’université et le secteur industriel. Des conventions entre des entreprises nationales et l’UMBB existent déjà, à l’exemple de celles signées avec Granitex, Cosider et Gica. 

Lakhdar Hachemane
 
loading...
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...