Régions Kabylie Boumerdes
 

Chabet El Ameur : Aït Saïd réclame l’ouverture de la salle de soins

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.07.17 | 12h00 Réagissez

Dans certaines localités de la wilaya de Boumerdès, il s’avère qu’il est plus aisé de réaliser une salle de soins que de la mettre en service.

Cela est constaté, à titre d’exemple, à Aït Saïd, dans la commune de Chabet El Ameur, où les habitants attendent l’ouverture de la salle de soins réalisée dans leur village depuis plus de deux ans.

La structure, dotée d’un logement d’astreinte, a été achevée en 2015, mais elle est toujours fermée. «Au début, on nous a dit qu’il n’y a pas de personnel. Maintenant, on évoque le passage problématique d’un fil électrique pour alimenter une habitation d’un particulier.

Pour les responsables locaux, ce problème est le prétexte idéal pour maintenir la salle fermée, alors qu’il suffit juste de déplacer la trajectoire du fil électrique pour mettre fin au calvaire que nous subissions en matière de soins depuis des lustres. Aujourd’hui, pour une simple visite médicale, nous sommes obligés d’aller jusqu’à la polyclinique du chef-lieu, à plusieurs kilomètres de chez nous», disent-ils.

Contacté, un membre de l’exécutif communal rejette la balle sur la direction de la santé et de la population (DSP). «On nous a jamais parlé d’un fil électrique. Le vrai problème est l’absence de personnel. Et, au lieu d’affecter un infirmier ou un médecin, la DSP continue à invoquer des choses auxquelles nul ne croit», dénoncent-ils.                                                                                            

 

R. K.
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie