Régions Kabylie Boumerdes
 

Boumerdès : Trente parkings, aucun profit pour l’APC

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.06.17 | 12h00 Réagissez

Malgré les différentes instructions du gouvernement, la commune de Boumerdès n’a pris aucune mesure concrète à même de multiplier ses sources de revenus. La commune compte une trentaine de parkings.

Cependant, ces espaces ne profitent guère à la collectivité. En octobre dernier, l’APC a décidé de louer 14 parkings à même d’augmenter ses recettes,  mais la délibération n’a pas été approuvée par la wilaya. Aujourd’hui, ces parkings sont exploités illégalement sans aucune contrepartie par des jeunes exploitants. «Hormis ceux qui jouxtent la maison de la culture Rachid Mimouni et le stade olympique, tous les autres parkings sont sous l’emprise de jeunes désœuvrés qui se  comportent comme maîtres incontestés des lieux», dit un résident du quartier. Désarmés, les automobilistes se voient obligés de leur glisser au moins 50 DA pour pouvoir garer leurs véhicules. Gare à celui qui ose les défier. Il y a quelques jours, des «parkingueurs» s’en sont pris violemment à un automobiliste devant un café, près de la gare ferroviaire,  pour la simple raison qu’il a refusé de s’acquitter des frais de stationnement. «J’ai stationné devant la polyclinique, j’ai payé 50 DA. Je me suis déplacé à la poste pour encaisser un chèque, j’ai payé 30 DA. Je suis parti à la CNR, on m’a demandé encore 50 DA, et pour terminer j’ai garé ici pour prendre un café, les gars m’exigent de payer alors qu’ils n’ont aucune autorisation et personne ne leur a demandé de garder ma voiture. On en a marre de ces racketteurs.

Où est passé l’Etat ?» s’écrie la victime de l’agression. Les exploitants des parkings engrangent des dividendes considérables, mais ils ne versent aucun sou à la caisse de la commune, et ce, malgré la fonte de ses recettes durant ces dernières années. Il y a trois ans, le budget de l’APC  se chiffrait à 800 millions de dinars, mais cette année, il  a dégringolé à moins de 400 millions de dinars. Mais le problème des parkings ne sera pas résolu de sitôt. L’APC a été déchargée récemment de leur gestion au profit d’une commission de wilaya, précise un élu local. Il faut rappeler que les critères d’octroi des autorisations d’exploitation de ces espaces suscitent des interrogations parmi la population. Pour l’heure, personne ne sait s’ils seront cédés aux enchères ou à des gens bien introduits dans les rouages de l’administration locale comme c’ était le cas par le passé.             

 

Kebbabi Ramdane
 
le dessin du jour
LE HIC MAZ

Mes infographies

El Watan Magazine

impact journalism days

 

Indépendance Algérie

 

El Watan Etudiant

Chroniques
Point zéro Repères éco

Vidéo

Débats d'El Watan

Débats d'El Watan
Loading...

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter
Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Loading...